Avr 05

13 AVRIL 2019, SAINT-PAUL-LEZ-DURANCE : APPEL À FORMER UNE CHAÎNE HUMAINE CONTRE ITER

L’Association Réaction en Chaîne Humaine donne rendez-vous à tou-te-s les citoyen-ne-s sensibles aux questions que pose le projet ITER et la poursuite de la politique pro-nucléaire du gouvernement pour constituer une chaîne humaine, le samedi 13 avril, devant le CEA de Cadarache, à Saint-Paul-lez-Durance, dans les Bouches-du-Rhône.

En novembre dernier, la Commission européenne a décidé d’allouer une rallonge de 6,07 milliards d’euros au projet de recherche sur la fusion nucléaire ITER pour 2021-2027. Or depuis plus d’une décennie nous alertons sur les mensonges et dérives d’ITER qui n’aidera pas à lutter contre le changement climatique.

La recherche sur la fusion nucléaire peut sembler fascinante, mais elle n’est absolument pas pertinente pour notre avenir énergétique. Le rapport spécial du GIEC sur les conséquences d’un réchauffement planétaire de 1,5 °C appelle à des transitions « rapides et de grande envergure » et à un « bilan nul » des émissions aux alentours de 2050.

ITER est seulement un projet de recherche, il n’apportera pas d’électricité sur les réseaux. Un véritable prototype de réacteur industriel ne pourra sans doute pas être construit dans les délais nécessaires.

ITER est une gabegie financière. La construction de ce réacteur de fusion thermonucléaire expérimental a pris neuf ans de retard pour un coût qui est passé de 5 à 19 milliards €. Il s’agit seulement de la construction et non du fonctionnement de ce projet qui n’a toujours pas abouti. En avril 2018, le département américain de l’énergie a estimé le coût d’ITER à 65 milliards de dollars, c’est le triple du budget annoncé par l’organisation d’ITER.

Déjà pour la fission on ne sait pas combien l’énergie nucléaire coûtera (si on tient compte du démantèlement et de la gestion des déchets), alors imaginez pour la fusion, pour laquelle nous sommes seulement à la phase de recherche. Nous devrions utiliser cet argent pour le développement de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables. Nous n’avons pas besoin d’un projet centralisé et techniquement démesuré, nous avons besoin d’un projet d’énergies adaptées à leur environnement, modulables et qui s’appuient sur des communautés d’énergies.

Nous dénoncerons également lors de notre rassemblement citoyen, le traité EURATOM et appellerons à son abolition pour en finir avec le nucléaire en Europe.

N’oubliez pas de signer la pétition

P.-S.

http://www.millebabords.org/spip.php?article33019