Mai 04

WASHINGTON RENOUVELLE DES DÉROGATIONS DANS LE NUCLÉAIRE CIVIL IRANIEN

WASHINGTON, 4 mai (Xinhua) — Le Département d’État américain a annoncé vendredi sa décision de renouveler pour 90 jours supplémentaires ses dérogations concernant plusieurs projets dans le nucléaire civil iranien.

Ces autorisations renouvelées concernent la centrale nucléaire de Bouchehr, le site d’enrichissement de Fordo, le réacteur d’Arak et le réacteur de recherche de Téhéran (TRR), a précisé le porte-parole Morgan Ortagus dans un communiqué.

« Nous permettons la continuation temporaire de certains projets de non-prolifération en cours qui restreignent les activités nucléaires de l’Iran et aident à maintenir le statu quo jusqu’à ce que nous parvenions à un accord global qui puisse résoudre les menaces nucléaires de l’Iran« , précise le communiqué.

Cependant, « toute assistance en vue d’étendre la centrale nucléaire de Bouchehr au-delà de son réacteur existant, à compter du 4 mai, sera passible de sanctions« , a noté le porte-parole.

Selon le communiqué, les États-Unis se réservent « le droit de révoquer ou de modifier à tout moment » leur politique envers ces projets civils si Téhéran « manque à ses obligations nucléaires ou s’ils concluent que ces projets ne sont plus utiles à restreindre les activités nucléaires en Iran« .

En mai 2018, le président américain Donald Trump s’était retiré de l’accord sur le nucléaire iranien et avait imposé de nouvelles sanctions contre l’Iran, tout en accordant des dérogations pour permettre aux principaux importateurs mondiaux de continuer d’acheter du pétrole iranien.

Washington a cependant annoncé le mois dernier avoir décidé de ne pas renouveler ces exemptions, venues à expiration le 2 mai, ce qui fait craindre désormais une hausse des cours du brut.

French.xinhuanet.com | Publié le 04/05/2019 à 13h57

http://french.xinhuanet.com/2019-05/04/c_138033173.htm