Mai 05

MOSCOU DIT ÊTRE CONTRE LE TRAITÉ SUR L’INTERDICTION DES ARMES NUCLÉAIRES

La Russie s’oppose au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) qui ne «contribue pas au désarmement nucléaire» et «provoque l’accroissement des tensions» entre les signataires du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Moscou a pris position contre le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) adopté à l’Onu en juillet 2017, a annoncé la diplomatie russe dans un communiqué se référant à la déclaration de la délégation russe ayant pris part à la session du comité préparatoire de la conférence 2020 à New York, concernant le fonctionnement du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP).

Armes nucléaires: l’inspecteur général de la Bundeswehr veut un nouveau traité avec Moscou (© AP Photo / Markus Schreiber)

«Cette initiative ne contribue pas au désarmement nucléaire, sape le TNP et provoque l’accroissement des tensions entre ses signataires. […] Le temps est venu de commencer à travailler pour que le processus de désarmement nucléaire soit multilatéral», indique le communiqué.

Pour autant, Moscou n’envisage pas d’imposer quoi que ce soit à qui que ce soit, a précisé le ministère russe des Affaires étrangères.

«Nous estimons qu’il est nécessaire d’agir pour cette question sur la base du consensus, en tenant compte des intérêts de tous les participants

Selon les membres de la délégation russe, il y a des raisons empêchant le désarmement nucléaire. Il s’agit du fait que des armes nucléaires non stratégiques des États-Unis sont toujours déployées en Europe. En outre, des «missions nucléaires conjointes» sous-entendant la préparation par Washington de pays militaires «non nucléaires» à une possible utilisation d’armes nucléaires se poursuivent dans le cadre de l’Otan.

Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires a été adopté à l’Onu en juillet 2017. Il a été ouvert à la signature à partir du 20 septembre 2017 et entrera en vigueur après qu’il ait été paraphé par 50 pays.

Publié le 3 mai 2019 à 20h16, mis à jour à 20h19

https://fr.sputniknews.com/international/201905031040977223-moscou-traite-interdiction-armes-nucleaires/

(NDLR : comme tous les pays qui refusent de signer le traité, la Russie n’a aucune explication valable mais simplement une position)