SDN BUGEY : ZONES À ÉVACUER

Sortir du nucléaire Bugey et réseau national, ont agi en Nord-Isère pour rappeler aux habitants et élus le danger de l’installation atomique.

Une trentaine de panneaux, aux entrées de ville de Tignieu-Jameyzieu/Pont-de-Chéruy, Crémieu, Chavanoz, Saint-Romain-de-Jalionas…, à l’apparence officielle, annonçait la : « Zone d’évacuation en cas d’accident nucléaire majeur ».

La centrale, « pour deux de ses réacteurs, a dépassé les 40 ans d’activité et cumule incidents, anomalies et fuites diverses, sans parler des 264 irrégularités constatées sur [ceux-ci] », précise Jean-Pierre Collet, membre de SDN Bugey.

L’opération a été menée pour l’anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl (33 ans) et le prochain passage du périmètre du plan particulier d’intervention (PPI) de 10 à 20 km. La population aurait à quitter logement, travail, sans délai, si le pire arrivait.

« On nous parle emploi et économie pour évoquer la centrale nucléaire de Bugey. N’oublions pas […] l’épée de Damoclès au-dessus de nos têtes, d’autant plus menaçante que l’installation, qui multiplie toute sorte d’avaries sur […] ses tranches, a été conçue, quoi qu’en dise EDF, pour durer de 25 à 30 ans. Et certains éléments essentiels, comme la cuve, ne peuvent être changés », soulignent les militants.

L’association nationale des commissions locales d’information (ANCCLI) et l’autorité de sûreté nucléaire voudraient voir passer le PPI à 80 km pour inclure des centaines de communes du bassin de la centrale, comme l’agglomération lyonnaise. Un tel scénario amènerait à envisager l’évacuation de 2 millions de personnes… Pour SDN, fermer le site serait plus réaliste.

Publié le 05 mai 2019 par Claire THOINET – Nord-Isère

https://www.lessor38.fr/sdn-bugey-zones-a-evacuer-24502.html