Mai 08

SUISSE : LES CENTRALES NUCLÉAIRES ARRÊTÉES NE DEVRAIENT PAS ÊTRE PRIVÉES D’AUTORISATION

Le réacteur numéro un de Beznau a été à l’arrêt de 2015 à 2018 en raison d’anomalies.

Le Conseil national a voté contre une initiative pour interdire d’exploiter une centrale nucléaire qui ne produit plus d’électricité. Selon l’initiant, une centrale dont l’activité est en suspens pose des risques de sécurité.

Les centrales nucléaires qui ne produisent pas d’électricité pendant deux ans ou plus ne devraient pas être privées d’autorisation d’exploiter. Par 119 voix contre 63, le Conseil national n’a pas donné suite mardi à une initiative en ce sens de Beat Flach (PVL/AG). (NDLR : Vert Libéral)

Se référant au réacteur numéro un de Beznau à l’arrêt de 2015 à 2018 en raison d’anomalies, le député est d’avis qu’il faut suspendre l’autorisation d’exploiter pour ce type de situation. Il invoque des raisons de sécurité, partant de l’idée qu’une centrale en panne durant une longue période risque une détérioration d’autres éléments.

Par ailleurs, cela peut aussi avoir un effet négatif sur d’autres acteurs du marché qui seraient pénalisés pour l’approvisionnement du pays. Une fois les conditions remplies pour une reprise, l’exploitant pourrait demander à nouveau le renouvellement de l’autorisation. La France dispose d’une loi en ce sens, a plaidé Beat Flach.

Dans la pratique, le cadre actuel est suffisant, a rappelé Géraldine Marchand-Balet (PDC/VS) au nom de la commission. L’évaluation de la sécurité est un processus permanent. Les centrales sont révisées tous les ans et subissent aussi un contrôle complet de leur sécurité tous les dix ans. Des mesures préventives peuvent être prises et l’activité de la centrale peut être suspendue en cas de problème.

ATS, publié le 7 mai 2019 à 19h18

https://www.lenouvelliste.ch/articles/suisse/energie-nucleaire-les-centrales-arretees-ne-devraient-pas-etre-privees-d-autorisation-839051