Mai 13

NUCLÉAIRE. L’AGENCE DE SÛRETÉ DU NUCLÉAIRE ALERTÉE SIGNALE 22 FRAUDES POTENTIELLES

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé lundi 13 mai avoir reçu 22 signalements d’irrégularités dans le cadre de son nouveau dispositif à destination des lanceurs d’alerte, mis en place en novembre 2018.

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé lundi 13 mai avoir reçu 22 signalements d’irrégularités dans le cadre d’un nouveau dispositif d’alerte, dont certaines sont caractéristiques d’une fraude potentielle.

Le gendarme du nucléaire, qui a mis en place son nouveau dispositif d’alerte en novembre 2018, a précisé dans un communiqué que les cas relevant de fraudes potentielles, « en faible nombre », faisaient l’objet d’investigations plus approfondies de sa part.

Un dispositif pour les lanceurs d’alerte

Ce dispositif devait permettre « un lien direct entre l’ASN et une personne souhaitant l’alerter à propos d’éléments dont elle a connaissance et qui peuvent présenter des risques pour les personnes ou l’environnement ». Le gendarme du nucléaire promet aussi « la stricte confidentialité des éléments transmis ».

L’ASN recherche ainsi « des signalements d’irrégularités rencontrées dans les installations nucléaires et lors d’activités présentant un risque lié aux rayonnements ionisants, comme le transport de substances radioactives et certaines pratiques médicales ou industrielles ».

L’ASN évalue en outre « les suites à donner au plan pénal ou administratif » et précise avoir déjà procédé à quatre signalements auprès du procureur.

Par Ouest France avec AFP, publié le 13 mai à 12h43

https://www.ouest-france.fr/environnement/nucleaire/nucleaire-l-agence-de-surete-du-nucleaire-alertee-signale-22-fraudes-potentielles-6347990