POLYNÉSIE : FLOSSE VEUT UNE LOI MÉMORIELLE SUR LE FAIT NUCLÉAIRE

PAPEETE, le 26 mai 2019 – Dans un communiqué daté de vendredi, le leader du Tahoeraa refuse de voir dans le toilettage du statut d’autonomie de la Polynésie la « reconnaissance » du fait nucléaire et demande une loi mémorielle sur le sujet.

Le président du Tahoeraa, Gaston Flosse, a réagi vendredi au vote définitif du Parlement sur le toilettage du statut d’autonomie de la Polynésie française. Il refuse de voir dans cette modification de la loi organique la « reconnaissance du fait nucléaire » mais insiste sur la notion de « reconnaissance de la mise à contribution de la Polynésie française ». Gaston Flosse salue au passage « pour une fois » la « présentation objective » du gouvernement Fritch sur le sujet, mais tacle le raccourci fait par les médias nationaux.

Le leader du Tahoeraa, grand défenseur de l’innocuité et de la reprise des essais nucléaires en leur temps, profite de l’occasion pour poursuivre son travail de rapprochement avec le Tavini dans l’optique des municipales en demandant une « loi mémorielle » sur le fait nucléaire. Gaston Flosse conclut même en invitant le gouvernement Fritch à solliciter officiellement de l’État la « reconnaissance du fait nucléaire, du danger de ses expérimentations nucléaires sur la santé publique, l’économie, l’environnement et le social en Polynésie française ainsi que la reconnaissance de sa responsabilité vis-à-vis des victimes de ces essais ».

Rédigé par Antoine Samoyeau le dimanche 26 Mai 2019 à 15h09

https://www.tahiti-infos.com/Flosse-veut-une-loi-memorielle-sur-le-fait-nucleaire_a181714.html