Mai 31

NUCLÉAIRE: STOCKS IRANIENS EN HAUSSE MAIS LIMITES RESPECTÉES

Vienne, 31 mai 2019 (AFP) – Les stocks iraniens d’eau lourde et d’uranium enrichi sont en hausse mais ne dépassent pas les limites autorisées par l’accord nucléaire de 2015, annonce l’AIEA vendredi dans son premier rapport trimestriel depuis l’annonce par Téhéran le 8 mai qu’il ne s’estimait plus tenu à ces plafonds.

Le stock d’eau lourde iranien a légèrement progressé à 125,2 tonnes mais reste en-deçà du maximum autorisé de 130 tonnes, et celui d’uranium enrichi UF6 a augmenté à 174,1 kilos, pour 300 kilos tolérés, selon les constatations des inspecteurs de l‘Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), qui n’ont pas relevé de violation de l’accord de la part de la République islamique.

Ce rapport est le premier réalisé par l’agence depuis que l’Iran a annoncé le 8 mai qu’il s’affranchissait de ces plafonds, en protestation contre le retrait unilatéral américain de ce pacte et le rétablissement par Washington de sanctions affectant lourdement l’économie du pays.

Condamnée par la communauté internationale, cette décision iranienne n’a toutefois pas signifié un retrait de Téhéran de l’accord de 2015.

La République islamique continue ainsi de se tenir à ses autres obligations, dont celle de se soumettre à des contrôles renforcés de l’AIEA, une agence onusienne chargée de veiller à l’application du texte.

Téhéran a toutefois aussi adressé un ultimatum aux Européens, leur donnant deux mois, jusqu’au 8 juillet, pour trouver une solution permettant de sortir ses secteurs pétrolier et bancaire de leur isolement, faute de quoi l’Iran renoncerait à d’autres engagements.

Conclu avec les grandes puissances (États-Unis, Chine, Russie, Royaume uni, France et Allemagne), l’accord nucléaire de juillet 2015 vise à garantir le caractère strictement pacifique du programme nucléaire iranien, en échange d’une levée des sanctions internationales. Le président Donald Trump a annoncé il y a un an le désengagement des États-Unis de ce texte.

Publié le 31/05/2019 03h51

https://www.atlantico.fr/node/3573485