Juin 04

UN NOUVEAU MISSILE NUCLÉAIRE INTERCONTINENTAL MER-SOL CHINOIS REPÉRÉ

L’Armée populaire de Libération a testé un missile intercontinental mer-sol de nouvelle génération dans la baie de Bohai, en mer Jaune, a annoncé Defence Blog.

Un tir balistique a été filmé le 2 juin dans la baie de Bohai, près de la péninsule de Shandong. Il s’agirait d’un nouveau missile nucléaire JL-3, a déclaré le site Defence Blog.

D’après ce site, le missile, tiré depuis un sous-marin, a été observé par de nombreux pêcheurs et témoins au sol. L’Administration de la sécurité maritime de la province du Liaoning avait lancé un avertissement concernant la fermeture de la zone maritime pour des «exercices militaires» dans la région de la baie de Bohai, le 2 juin.

Le missile à combustible solide de 3ème génération JL-3 (Julang-3) va équiper les sous-marins nucléaires chinois de type 096, d’après Jane’s Missiles & Rockets. Il a une portée de 12.000 à 14.000 km et peut emporter jusqu’à 10 ogives thermonucléaires à guidage individuel.

Son premier tir s’est tenu en décembre 2018. D’ailleurs, le premier sous-marin nucléaire à être doté des JL-3 devrait entrer en service au milieu des années 2020, d’après les médias.

En décembre 2018, des médias américains avaient annoncé le test chinois d’un nouveau missile nucléaire capable d’atteindre l’Amérique du Nord. Cependant, les autorités chinoises ont rapidement démenti ces informations.

Des médias chinois ont réfuté un rapport publié récemment par le Washington Free Beacon, selon lequel des sources gouvernementales américaines avaient confirmé que le test en novembre 2018 d’un nouveau missile était appelé le JL-3, ou Julong-3.

Il serait notamment conçu pour être tiré depuis un sous-marin nucléaire. Le test en question a eu lieu le 22 novembre.

Le JL-3 aurait une autonomie opérationnelle totale suffisante pour détruire des cibles dans la plus grande partie des États-Unis depuis les côtes chinoises.

Publié par Chine Magazine le 3 Juin 2019

https://www.chine-magazine.com/un-nouveau-missile-intercontinental-mer-sol-chinois-repere/