Juin 18

L’AFRIQUE DU SUD MISE SUR LE RENOUVELABLE

EXTRAIT : L’Afrique du Sud qui dépend encore à 90% du charbon a décidé de privilégier désormais les énergies renouvelables et le gaz. Le pays le plus industrialisé du continent ne devrait donc plus augmenter sa production d’électricité nucléaire dans les années à venir. Un nouveau tournant s’annonce…

En attendant les résultats de l’étude qui montrera si oui ou non, l’Afrique du Sud doit pousser le nucléaire, le pays s’inscrit dans un nouveau schéma : celui des énergies renouvelables et du gaz. De quoi opter pour une électricité moins coûteuse, mais surtout moins polémique d’un point de vue environnemental. L’objectif d’un tel parti pris est clair : réduire la dépendance au charbon en passant d’un ratio de 90% actuellement, à 65% à l’avenir, et ne pas avoir non plus à augmenter la production d’origine nucléaire comme le pays le prévoyait jusqu’ici…

…240 ha de miroirs paraboliques

Les miroirs paraboliques de Kathu Solar Park s’étendent sur 240 hectares (soit 38 4000 miroirs)… La centrale est censée atteindre une puissance de 100 MW pour un coût de 750 millions d’euros. Mais face à la crise énergétique du pays, cette initiative ne suffira pas. L’Afrique du Sud prévoit donc de multiplier les projets solaires et éoliens pour prendre le relai des opérations nucléaires mises en suspens.

Par Article partenaire – Enedis, publié le 18/06/2019, à 10h49  

Photo : Crédits : DR

https://afrique.latribune.fr/entreprises/la-tribune-afrique-de-l-energie-by-enedis/2019-06-18/l-afrique-du-sud-mise-sur-le-renouvelable-820675.html