Juin 24

DÉTECTION TARDIVE D’UN NON-RESPECT DES SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES D’EXPLOITATION DU RÉACTEUR 4 DE LA CENTRALE NUCLÉAIRE DU TRICASTIN

Le 20 juin 2019, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect des spécifications techniques d’exploitation (STE) du réacteur 4 de la centrale nucléaire du Tricastin concernant le débit des fuites non quantifiées du circuit primaire principal.

Le circuit primaire principal est un circuit fermé, contenant de l’eau sous pression, qui assure le refroidissement du cœur du réacteur. Les fuites de ce circuit sont classées en deux catégories :

  • les fuites quantifiées, qui sont collectées par conception et dont le débit est mesuré ;
  • les fuites non quantifiées, dont le débit est calculé.

Les STE définissent des seuils à ne pas dépasser pour chacune de ces catégories.

Le 18 juin 2019, une activité sur le circuit d’injection de sécurité du réacteur 3 est réalisée en utilisant une pompe commune aux réacteurs 3 et 4. Cette activité prend fin à 11h55.

À 14h00, l’exploitant du réacteur 4 détecte une évolution anormale du niveau d’eau d’un réservoir du circuit de contrôle volumétrique et chimique. Une évaluation rapide du débit des fuites non quantifiées du circuit primaire principal par l’équipe de quart conclut au dépassement de la valeur limite définie par les STE.

À 14h45, l’origine de la fuite est identifiée et l’exploitant engage les actions qui permettent d’isoler la fuite et de retrouver une situation conforme aux STE.

Le débit des fuites non quantifiées du circuit primaire principal du réacteur 4 a été de 237 l/h en moyenne de 11h55 à 14h45. Les STE fixent une limite à 230 l/h pour les fuites non quantifiées et, en cas de dépassement de cette limite, la conduite à tenir est le repli du réacteur sous 2 heures. La détection tardive de cet événement a conduit à une durée de l’événement supérieure au délai d’amorçage du repli du réacteur prévu par les STE.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur le personnel ou l’environnement.

En raison de la détection tardive de cet écart et du non-respect des spécifications techniques d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Publié le 24/06/2019

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Detection-tardive-d-un-non-respect-des-STE-du-reacteur-4-du-Tricastin