Juil 08

NUCLÉAIRE : WASHINGTON PEUT PARTICIPER À UNE NOUVELLE SÉRIE DE NÉGOCIATIONS, SELON TÉHÉRAN

TÉHÉRAN, 7 juillet (Xinhua) — Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Araqchi, a annoncé dimanche que les États-Unis pouvaient participer à la nouvelle série de pourparlers auxquels l’Iran et les autres pays signataires de l’accord de juillet 2015 sur le programme nucléaire iranien prévoient de mener.

Il a néanmoins demandé en préalable à ce que les États-Unis lèvent leurs sanctions frappant les secteurs bancaire et pétrolier iraniens avant de participer éventuellement à ces discussions.

« Il n’existe aucun obstacle à la présence des États-Unis aux discussions entre l’Iran et le groupe P4+1« , a-t-il dit à la télévision en référence au groupe réunissant aujourd’hui la France, le Royaume-Uni, la Chine, la Russie et l’Allemagne.

Pour l’Iran, le P5+1, qui incluait les États-Unis avant qu’ils ne dénoncent l’accord de Vienne en mai 2018, « n’existe plus, les États-Unis étant sortis de l’accord connu sous le nom de Plan d’action global conjoint (JCPOA)« , a rappelé M. Araqchi.

Pour celui qui fait partie de l’équipe des négociateurs iraniens, « le JCPOA est un accord conclu, ce qui signifie qu’il n’est pas négociable« .

Araqchi a précisé que les nouveaux pourparlers porteraient sur les mécanismes de mise en œuvre de l’accord de 2015. L’Iran insiste depuis des semaines auprès des signataires européens pour qu’ils aident à amortir l’impact économique des sanctions américaines le visant.

French.xinhuanet.com, publié le 2019-07-07 à 20h06

http://french.xinhuanet.com/2019-07/07/c_138206526.htm