Juil 11

RETROUVÉS CACHÉS DANS UN CAMION À LA CENTRALE NUCLÉAIRE DU TRICASTIN: L’HISTOIRE DE DEUX MIGRANTS

Montés dans un camion à la frontière franco-italienne, deux Érythréens ont fini leur route dans la Drôme, à la centrale nucléaire du Tricastin. Pris en charge par les gendarmes, ils ont été par la suite relâchés, indique France Bleu.

Deux migrants érythréens, espérant gagner le territoire belge, ont été retrouvés cachés dans un camion près du site nucléaire du Tricastin, dans la Drôme.

Ils sont montés dans le véhicule visiblement en cachette lors d’une pause du chauffeur à proximité de la frontière entre la France et l’Italie, à Vintimille, et se sont cachés au milieu de l’équipement que le poids lourd transportait, précise France Bleu.

Le véhicule devait livrer les pièces mécaniques à la centrale nucléaire du Tricastin. S’étant retrouvés dans le camion sur le parking de la centrale dans la matinée, les migrants se sont mis à taper sur les parois du véhicule pour pouvoir sortir.

D’âge non déterminé précisément, les deux hommes ont été confiés aux gendarmes et laissés libres. Le majeur a reçu une obligation de quitter le territoire français (OQTF), l’autre, mineur, devrait avoir l’aide sociale à l’enfance du département.

Par Marianne Casamance, publié le 10 juillet 2019 à 17h54

(NDLR : heureusement, il ne s’agissait pas de terroristes. Mais cela prouve encore une fois que Greenpeace a raison lorsqu’il démontre que les centrales nucléaires sont insuffisamment sécurisées.)

https://fr.sputniknews.com/international/201907101041636727-retrouves-caches-dans-un-camion-a-la-centrale-nucleaire-du-tricastin-lhistoire-de-deux-migrants/