MOTION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2019 DE LA VILLE DES MUREAUX POUR L’INSTALLATION D’UNE BALISE INDÉPENDANTE DE MESURE DE LA RADIOACTIVITÉ DE L’AIR

Chacun de nous est concerné par la question de la radioactivité (consommateur ou non d’électricité nucléaire). Chacun le sera encore plus directement quand un accident se produira.

MOTION pour l’installation de balise(s) indépendante(s) de la mesure de la radioactivité de l’air (Présentée par Michel CARRIERE)

PRÉAMBULE : en avril 1986 suite à l’accident de TCHERNOBYL des masses d’air contaminé ont atteint le territoire français. Nous n’avons pas cru que le nuage radioactif s’était arrêté à la frontière française.

En raison de dysfonctions des dispositifs officiels de surveillance de la radioactivité de l’air, les autorités françaises de l’époque n’ont pas correctement informé la population sur l’impact de cette contamination, qui de fait n’a pas été correctement protégée.

Un peu d’histoire: des citoyens se sont mobilisés pour créer le 3 juin 1986 l’association CRIIRAD (Commission de recherche et d’information indépendante sur la radioactivité) dont l’objectif est d’améliorer l’information et la protection des citoyens. Pour ce faire la CRIIRAD s’est dotée d’un laboratoire de mesure de la radioactivité qui emploie huit salariés, techniciens et ingénieurs.

Cet outil lui permet de disposer d’informations à la fois fiables sur le plan scientifique et indépendantes des pouvoirs politiques et économiques. Le laboratoire de la CRIIRAD est agrée par l’ASN soit l’autorité de sureté nucléaire, il est mondialement connu pour la mesure de la radioactivité dans l’environnement.

Avec le soutien des collectivités locales et des citoyens la CRIIRAD a mis en place un réseau de surveillance de la radioactivité atmosphérique à proximité des installations nucléaires de la vallée du Rhône.

Ce réseau n’a pas vocation à se substituer à ceux qui sont gérés par les exploitants d’ installations nucléaires et des services de l’ état, mais l’expérience montre que des mesures indépendantes constituent un moyen de pression pour s’assurer de la pertinence des mesures et des interprétations officielles et à veiller à la qualité de l’information donnée au public, à la pertinence des mesures de protection mises en œuvre en cas de contamination
atmosphérique.

Pourquoi mesurer la radioactivité de l’air : En cas d’accident survenant d’installation dans une installation nucléaire le risque principal est le rejet dans l’atmosphère de substances radioactives. L’air constitue durant la 1ère phase de l’accident le paramètre clé de l’évaluation des risques. La nature et l’activité des radionucléides présents dans le nuage conditionnent :

-directement l’irradiation externe,

-directement la contamination par inhalation,

-indirectement suivant l’intensité des dépôts au sol, la contamination par ingestion d’aliments contaminés.

Ainsi une balise atmosphérique a pour mission de :

donner une information sur la qualité de l’air respiré par les populations,

assurer un contrôle en temps réel la radioactivité de l’air, la transmission régulière des données en fonctionnement normal et l’appel immédiat de la centrale de gestion informatique et du personnel d’astreinte 24H sur 24, 365 jours par an dès lors que les seuils de déclenchement paramétrés par l’opérateur sont atteints.

Objectifs de la motion: la présente motion n’engage pas un débat sur le sujet du nucléaire français qui n’a d’ailleurs jamais fait l’objet d’un débat lors de sa création à l’assemblée nationale.

Un accident majeur a bien failli se produire à la centrale de Blaye en 1999 lors de la tempête en décembre. « Un accident majeur est probable en Europe dans les années à venir» ; la volonté de l’état français est de prolonger la durée de vie des centrales nucléaires de 10 voire de 20 ans. Le récent rapport POMPILI sur la sûreté et la sécurité du parc nucléaire est critique en la matière.

Autour de l’Île de France, cette région qui représente quasi 20 % de la population française se trouvent les centrales de PENLY, PALUEL, FLAMANVILLE, celles de la Loire, de NOGENT-SUR-SEINE, l’usine de retraitement de LA HAGUE, sans compter les passages de convois de matières radioactives par des trains traversant les villes.

Participer à la création d’une communauté ayant le souci du bien-être des citoyens et œuvrant à la mise en place de balise(s) indépendante(s) de la mesure de la radioactivité de l’air.

En connaissance de ces éléments il est demandé au Conseil municipal de la Ville :

-de soutenir la prise en charge de l’installation d’une balise indépendante mesurant la radioactivité de l’air encadrée par la CRIIRAD en Vallée de Seine,

-de proposer à la Métropole du Grand Paris et à la Région Île de France de participer à cette opération.

Le Conseil Municipal du 26 juin après en avoir délibéré, vote cette motion à L’UNANIMITÉ

Par nucléaire je balise, pétition mise en ligne le 14/07/2019 à 14h24.

Pour signer la pétition, cliquer sur : https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/commentaires.php?id=3123