SOUTENEZ L’ACQUISITION D’UNE UNITÉ FLUVIALE INDÉPENDANTE CITOYENNE D’ALERTE RADIOACTIVE ET D’INFORMATIONS INDÉPENDANTES

Face à la désinformation de l’État et des lobbies du nucléaire, l’ONG « Next-Up » lance une souscription citoyenne pour s’équiper d’une unité opérationnelle indépendante scientifique de type chaland pour effectuer des prélèvements et mesures de la radioactivité in-situ. Une Première en France ! Cet appel à dons permettra d’assurer des interventions rapides sur les 330 km de voie navigable du Rhône et les 233 km de la Saône où sont implantées d’importantes installations nucléaires aux rejets radioactifs aussi intempestifs que dangereux. La CAN-SE soutien cette initiative.

Depuis quelques jours sur certaines routes à deux voies qui longent le Rhône vers la centrale nucléaire du Tricastin ont été posés des panneaux de sens interdit … mais dans les deux sens ! On constate donc de facto que ces routes publiques qui sont toujours ouvertes, sont donc maintenant réservées exclusivement aux forces de police et aux personnes dépendantes du nucléaire, ce qui rend l’approche légale en véhicules des lieux sensibles carrément impossible pour les ONG et collectifs antinucléaires. Parallèlement, par jugements mais aussi concrètement il est constaté actuellement sur l’ensemble du territoire français un durcissement de l’accès aux lieux sensibles nucléaires ou ferroviaires pour les militants des ONG.

Face à ces constations qui tendent toutes à bâillonner le travail des ONG et des lanceurs d’alertes, mais aussi face à la dégradation de la sécurité des réacteurs nucléaires en fin de vie et à la non communication sur les réalités des rejets des effluents liquides et gazeux radioactifs issus des défaillances ou incidents qui ne cessent de s’amplifier, nous devons adopter de nouvelles stratégies innovantes et performantes.

Il ne s’agit plus de dénoncer la pollution radioactive, même si elle est ensuite confirmée officiellement, mais d’être maintenant toujours concrètement présents sur les lieux sensibles nucléaires, c’est absolument vital. Comment ?

Face à la désinformation de l’État et des lobbies du nucléaire soutenez l’action concrète nationale citoyenne et scientifique destinée à assurer une information indépendante et objective en matière de risques nucléaires et atteintes radioactives.

Il y a un accès très proche aux sites nucléaires qui ne pourra jamais être interdit, c’est celui du chenal balisé des voies navigables. En conséquence pour pouvoir continuer à travailler in-situ et informer des réalités nous avons besoin de votre aide pour l’acquisition d’une unité opérationnelle de type chaland scientifique métallique. L’ONG « Next-Up » partenaire du CAN84 sur de nombreuses actions d’alerte et de révélations de contaminations pilote ce projet que la CAN-Sud-Est soutient.

À cet effet un appel aux dons de soutien est lancé du 25 juillet au 3 août 2019 pour réunir en urgence une somme de 22 000 euros nécessaire à l’acquisition de cette unité opérationnelle d’occasion en parfait état (transport de son port d’attache sur côte atlantique inclus).

Cette unité opérationnelle scientifique de type chaland offre la possibilité d’une navigation légale dans le chenal proche face aux centrales nucléaires [exemples Photo 1 , Photo 2 , Photo 3 vue chenal navigation] ce qui permet notamment la visualisation des détails par exemple de zones sensibles précises ou des travaux majeurs révélateurs.

Sur les 330 km de voie navigable du Rhône et les 233 km de la Saône il existe d’importantes installations nucléaires concernées part des rejets radioactifs dont les principales sont : les centrales nucléaires du Bugey, de St Alban, de Cruas-Meysse et du Tricastin, les complexes nucléaires du CEA de Marcoule et d’ORANO à Tricastin (le plus important d’Europe), le site de production mondiale des combustibles nucléaires CERCA/FBFC d’ORANO à Romans sur Isère, les complexes nucléaires de Cadarache et d’ITER (International Thermonuclear Experimental Reactor) sur la Durance, …

Pour toutes ces installations nucléaires la situation se tend de plus en plus et devient carrément critique pour de nombreux réacteurs notamment par manque de débit d’eau de refroidissement avec la prévision d’une accentuation d’une baisse de tous les débits. Il est important que des mesures comparatives indépendantes précises du Ph et °C amont et aval des centrales nucléaires soient réalisées afin de déterminer si la norme de température 28° maximum en aval est respectée par EDF [exemple comparatif de températures été 2018],

L’unité opérationnelle scientifique de type chaland  permettra aussi de réaliser dans de bonnes conditions :

►des prélèvements pour mesures radiologiques (tritium inclus) de tous les rejets (dont particulièrement ceux des sorties directes réacteurs avant dispersion par dilution).

► surveiller les rejets des effluents radioactifs traités stockés lors des faibles débits [exemple de traitement des effluents radioactifs au bord du Rhône]

►réaliser des carottages aux points stratégiques des flux [exemples de carottages Avignon 123Rhône-Isère]  

►mesures radiologiques de carottages  Avignon 12embouchure Rhône-Isère,

►réaliser en cas d’incidents des mesures et reportages dans des conditions optimum [exemple scram 1scram 2],

►suivre les évolutions du stockage des containers de déchets radioactifs liquides sur les berges du Rhônedétails

►suivre les ICPE (Installations Classées pour la Protection de l’Environnement) de stockage de déchets radioactifs de faible à haute activité présentes sur les berges du Rhône, en plein développements provisoires ou bunkers béton !

 

 Un contexte de guerre institutionnelle contre le bien public et l’intérêt collectif

Macron prépare actuellement sur un secteur stratégique de premier plan une scission du groupe EDF en deux entités distinctes, dont la maison mère est en situation de quasi-faillite, en cédant partiellement sa filiale prometteuse de distribution et de commercialisation, la SA ENEDIS, via une ouverture de son capital à des acteurs privés. C’est la nouvelle Ministre de la Transition Écologique, Élisabeth Borne, spécialiste de ce type de réforme de libéralisation qui sera chargée de la mise en place de cette « privatisation » de l’entité gestionnaire du réseau ENEDIS.

On comprend évidemment mieux l’intérêt des compteurs connectés Linky qui devraient représenter, avec 39 millions des capteurs, la première source Française de commercialisation des données personnelles.

Pour la SA ENEDIS l’objectif actuel de réussite de l’opération « Big Data » même revu à la baisse sera la pose d’au moins 33 à 35 millions de compteurs connectés Linky à l’horizon 2021 avec ultérieurement le passage du CPL du Linky au protocole G5 Haut Débit en MHz, ceci sans aucune intervention chez les consommateurs.

Dans le cadre de la PPE (Programmation Pluriannuelle de l’Énergie) Élisabeth Borne va carrément engager la re-nationalisation de la totalité de la branche nucléaire, thermique, voire hydraulique. L’Élysée travaille sur ce projet depuis l’automne 2017 sur ces nouveaux statuts et structures d’EDF. C’est le PDG d’EDF Jean-Bernard Lévy qui vient d’avoir son mandat renouvelé à la tête du groupe EDF qui assumera cette scission.

Concrètement cette opération s’inscrit non seulement dans un contexte financier plus que critique du groupe EDF, mais surtout, c’est l’État, donc le contribuable qui va assumer le financement colossal du fonctionnement du parc des réacteurs nucléaires en fin de vie, via notamment actuellement le grand carénage chiffré à plus de 55 milliards d’euro, sans parler des surcoûts phénoménaux des EPR de Flamanville et d’Hinkley Point en Grande Bretagne.

Le fait que le nucléaire échappe à la privatisation en dit long sur son état de décrépitude tant financière que « physique« , c’est donc une grande victoire des lobbies du nucléaire sur l’intérêt collectif !

>>> Soutenir l’action concrète nationale citoyenne et scientifique d’acquisition d’une unité opérationnelle de type chaland scientifique

Par chèque adressé à : Next-up organisation 13, rue Carnot 26400 CREST

Par CB et Paypal

(Tous les dons de soutien feront l’objet de l’édition  d’une attestation de déduction fiscale de 66 %  pour les particuliers ou 100 % pour les entreprises.)

Rappel : date limite : 3 AOÛT 2019

Par la Rédaction, le vendredi 26 juillet 2019 à 16h17

http://coordination-antinucleaire-sudest.net/2012/index.php?post/2019/07/26/Soutenez-l-aquisition-d-une-unit%C3%A9-fluviale-ind%C3%A9pendante-citoyenne-d-alerte-radioactive-et-d-informations-ind%C3%A9pendantes