Juil 31

UNE ASSOCIATION ANTI-NUCLÉAIRE DEMANDE L’ARRÊT DE LA CENTRALE DE GOLFECH SUITE À LA PANNE D’UNE BALISE DE CONTRÔLE

L’association Stop Golfech demande à ce que la centrale soit arrêtée tant que la balise qui doit contrôler la radioactivité de la Garonne à Agen ne sera pas à nouveau en service. Ces opposants rappellent que l’eau potable de l’agglomération agenaise provient du fleuve.

La coordination régionale Stop Golfech estime qu’il est grand temps que les pouvoirs publics réagissent. L’association anti-nucléaire demande l’arrêt de la centrale de Golfech à la suite de deux événements survenus ces derniers temps : un déversement de tritium il y a 15 jours dans la Garonne impactant l’eau potable de six communes de l’agglomération d’Agen et le constat qu’une balise qui doit contrôler la radioactivité dans le fleuve est en panne depuis janvier.

C’est l’IRSN, l’institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, qui a communiqué sur la panne de la balise de contrôle. L’association anti-nucléaire souhaite donc déposer une plainte et porter l’affaire devant les tribunaux si nécessaire. André Crouzet fait partie de la coordination régionale Stop Golfech : « Cette balise qui était un préalable à la centrale ne fonctionne pas, nous allons contacter l’Autorité de Sûreté Nucléaire pour que la centrale soit arrêtée tant que la balise ne fonctionnera pas. »

Selon l’exploitant de la centrale de Golfech, le niveau de tritium contenu dans l’eau du robinet « ne serait pas dangereux pour l’environnement ni pour la santé« . Cela fait plus de six mois que les habitants d’Agen boivent de l’eau qui provient de la Garonne sans connaître le taux de radioactivité.

Plus largement, cela concerne tout le secteur en aval de la centrale. Tous ceux qui utilisent l’eau du fleuve pour arroser les champs par exemple. C’est le cas d’un producteur de pêches et nectarines à Lamagistère qui assure que ça ne l’inquiète pas. L’association Stop Golfech dénonce un manque d’information sur le sujet et Stop Golfech souhaite donc déposer une plainte et porter l’affaire devant les tribunaux si nécessaire.

Par Marion Aquilina, France Bleu Occitanie, publié le mardi 30 juillet 2019 à 20h50

Photo : La centrale de Golfech a été construite au début des années 80 et mise en service dans les années 90 © Radio France – Marion Aquilina

https://www.francebleu.fr/infos/societe/une-association-anti-nucleaire-demande-l-arret-de-la-centrale-de-golfech-suite-a-la-panne-d-une-1564509340