Août 01

CENTRALE NUCLÉAIRE DU BUGEY : LES COMMUNES EXPOSÉES EN CAS D’ACCIDENT

Les préfets de l’Ain, de l’Isère et du Rhône ont adopté le 18 juin dernier un nouveau plan particulier d’intervention, définissant entre autres des périmètres plus ou moins exposés en cas d’accident nucléaire. Quelles sont les communes concernées ?

Le Bugey, ses collines vallonnées, ses cascades et sa centrale, fumant à l’horizon. Située à 40 kilomètres à l’Est de Lyon, un accident dans cette dernière aurait des conséquences dramatiques : 5 millions de Français irradiés et 20 000 km2 de zones agricoles contaminées, d’après une étude de l’institut biosphère de Genève.

En prévision d’un tel scénario, les préfets de l’Ain, de l’Isère et du Rhône ont approuvé le 18 juin dernier un nouveau plan particulier d’intervention (PPI). D’après le dossier de la préfecture de l’Ain, le PPI « définit les objectifs (alerter la population, assurer le bouclage de la zone et la circulation, protéger la population, lutter contre les effets …) et les actions à mener », sous la responsabilité du préfet. Il se déclenchera « s’il existe un danger radiologique et/ou chimique réel pour les populations ».

Ce dernier définit trois périmètres plus ou moins dangereux, de deux, cinq à vingt kilomètres autour de la centrale, concernant des communes de l’Ain, de l’Isère et du Rhône. Les habitations et zones agricoles se trouvant dans le premier périmètre de deux kilomètres, dit « de danger immédiat » étant les plus exposées : Hières-sur-Amby, Saint-Vulbas, Vernas. Ensuite viennent les communes de La Balme-les-Grottes, Loyettes, Blyes, Saint-Romaine-de-Jalionas, Leyrieu, Annoisin-Chatelans ou Saint-Baudille-de-la-Tour.

PPI centrale du Bugey

Selon le type et la gravité d’un éventuel accident nucléaire, plusieurs réponses peuvent être envisagées. Dans un premier temps, il s’agit de mettre à l’abri les populations du périmètre de deux kilomètres. Ensuite, l’évacuation de celles du périmètre de cinq kilomètres. Puis l’extension ou la levée de ces mesures sur le périmètre restant de vingt kilomètres, voire au-delà si besoin.

Par Oriane Mollaret, publié le 31 juillet 2019 à 11h33

https://www.lyoncapitale.fr/actualite/centrale-nucleaire-du-bugey-les-communes-exposees-en-cas-d-accident/