Août 02

DÉTECTION TARDIVE DE L’INDISPONIBILITÉ DE LA TURBOPOMPE D’ALIMENTATION DE SECOURS EN EAU DES GÉNÉRATEURS DE VAPEUR DU RÉACTEUR N°4

Le 29 juillet 2019, l’exploitant de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un évènement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive de l’indisponibilité de la turbopompe d’alimentation de secours en eau (ASG) des générateurs de vapeur du réacteur 4.

Sur les réacteurs à eau pressurisée exploités par EDF, le circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur (dénommé ASG) est utilisé en cas de défaillance de l’alimentation normale en eau des générateurs de vapeur. Il est également utilisé lors des phases de mise à l’arrêt et de démarrage du réacteur. Le circuit ASG est muni de deux motopompes et d’une turbopompe qui peut fonctionner en cas de perte des alimentations électriques des motopompes.

Le 26 juillet 2019, alors que le réacteur n°4 est en cours de redémarrage après son arrêt pour rechargement en combustible, un essai périodique est réalisé sur le système ASG. L’exploitant constate la présence d’huile sous le capot de protection de la turbopompe ASG, due à la défaillance d’un joint d’étanchéité.  Cette défaillance a pour origine une non-qualité de maintenance lors du remontage du joint, le 14 juillet 2019, après la maintenance de la turbopompe.

À la suite de cette découverte, l’exploitant a considéré que la turbopompe ASG n’était pas disponible et il a procédé à une baisse de la pression et de la température du circuit primaire, comme demandé par les spécifications techniques d’exploitation (STE[1]).

Le joint défectueux a été remplacé et un nouvel essai périodique a été réalisé le 27 juillet 2019.

Toutefois, entre le 14 et le 26 juillet 2018, le fonctionnement de la turbopompe n’était pas garanti.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, sur l’environnement ou sur les travailleurs. Toutefois, en raison de la non-qualité de maintenance et de la détection tardive de l’indisponibilité d’un matériel requis par les STE, il a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

[1] Les STE sont un recueil de règles, approuvées par l’ASN, qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation et les prescriptions de conduite associées.

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Detection-tardive-de-l-indisponibilite-de-la-turbopompe-d-alimentation-de-secours-en-eau2