Août 04

LA FRANCE REGRETTE LA FIN DU TRAITÉ SUR LES FORCES NUCLÉAIRES INTERMÉDIAIRES (FNI)

Paris le 3 août 2018 (Xinhua). La France a regretté vendredi soir « qu’aucune solution n’ait pu être trouvée » pour maintenir en vigueur le Traité sur les forces nucléaires intermédiaires (FNI), estimant que la fin de ce traité « accroît les risques d’instabilité en Europe et érode le système international de maîtrise des armements« .

Le ministère français des Affaires étrangères a réaffirmé dans un communiqué « son engagement en faveur d’une maîtrise des armements et d’un désarmement nucléaires réels et vérifiables, fondés sur le droit« .

« Le Traité FNI était un élément central de l’architecture de sécurité européenne et de la stabilité stratégique en Europe (…) La France encourage la Russie et les Etats-Unis à prolonger au-delà de 2021 le traité New Start sur leurs arsenaux nucléaires et à négocier un traité successeur« , a-t-on indiqué de même source.

Par ailleurs, la France a dit regretter que « la Russie n’ait pas répondu aux demandes d’explications, ni aux appels à une application conforme du traité formulés de façon répétée l’an dernier« , a ajouté le Quai d’Orsay.

Par French.xinhuanet.com, publié le 2019-08-03 à 18h11

http://french.xinhuanet.com/2019-08/03/c_138281234.htm