Août 08

TRICASTIN : NON-RESPECT DES RÈGLES GÉNÉRALES D’EXPLOITATION

Le 2 août 2019, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect des règles générales d’exploitation (RGE) du réacteur 2 de la centrale nucléaire du Tricastin.

L’analyse réalisée à postériori a mis en évidence un double non-respect des RGE :

  • non-respect du délai imposé par les RGE, pour procéder à la mise à l’arrêt du réacteur 2 à la suite de la découverte du dysfonctionnement d’un robinet d’injection d’eau de sécurité (RIS) ;
  • non-identification d’une indisponibilité générée dans la cadre de la gestion d’un aléa survenu pendant la phase de mise à l’arrêt.

Le 14 juillet 2019, EDF procédait à des essais périodiques du système de protection du réacteur (RPR) consistant à vérifier le bon fonctionnement de certains équipements. Lors de la manœuvre, depuis le pupitre de la salle de commande, d’un robinet du système RIS, ce dernier ne s’est pas fermé. En application des RGE, EDF a engagé les opérations de diminution de la pression et de la température du réacteur 2 pour amener le réacteur dans l’état sûr d’arrêt normal à froid.

Au cours des opérations de mise à l’arrêt, l’apparition d’une alarme en salle de commande puis le dysfonctionnement électrique d’une vanne ont entraîné l’interruption de ces opérations et nécessité l’intervention des équipes d’astreinte. La mise à l’arrêt dans un état sûr n’a repris qu’après le traitement de ces aléas.

De plus, l’application d’une vitesse de refroidissement trop faible par l’équipe de conduite a provoqué le dépassement de la durée autorisée pour les opérations de mise à l’arrêt.

Par ailleurs l’analyse a également mis en évidence, dans le cadre de la gestion d’un des aléas, que l’action engagée par les équipes d’astreinte a conduit à rendre indisponible le système de protection contre la dilution intempestive du circuit primaire, sans que cela n’ait été identifié.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur le personnel ou l’environnement.

En raison du non-respect des règles générales d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Pour rappel, EDF avait déjà déclaré le 17 juillet 2019 à l’ASN un événement classé au niveau 1 de l’échelle INES survenu dans le cadre de la gestion de la non fermeture du robinet du système RIS  (avis d’incident publié le 24 juillet 2019 – incident lié au non-respect du délai de réparation, une fois le réacteur amené dans l’état sûr demandé par les RGE)

Publié le 8 août 2019

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Non-respect-des-regles-generales-d-exploitation30