Août 09

COMMUNE DE SALIVES (21) : LE COLLECTIF ANTINUCLÉAIRE BLOQUE L’ENTRÉE DU CEA VALDUC

Le collectif regroupant diverses associations antinucléaires nationales et locales, et présent à Dijon depuis mardi, poursuivait ce jeudi matin la mobilisation dans le cadre de la commémoration annuelle des victimes des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki (6 et 9 août 1945).

Ils étaient un peu plus de 80 militants à s’être donné rendez-vous, à 11 heures, devant l’entrée du Commissariat à l’énergie atomique (CEA) Valduc, à Salives, pour manifester leur rejet du nucléaire, civil et militaire, et demander la reconversion du site en un centre de recherches tournées vers les enjeux écologiques.

« C’est à Valduc que se fabriquent les têtes nucléaires, c’est ici qu’on les entretient », indique Patrice Bouveret, l’un des organisateurs du rassemblement et membre de l’Observatoire des armements.

Cette action visait également à faire entendre la volonté du collectif de voir Emmanuel Macron signer le traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN). « Macron, signe le traité » ou encore « Abolition des armes nucléaires » ont été entonnés par les manifestants qui n’ont toutefois pu avoir de contact avec la direction ou le personnel du CEA Valduc. Afin d’éviter toute dérive, 34 gendarmes veillaient à la sécurité du site.

Les manifestants ont organisé un « dying » (illustration de la mort) devant l’entrée du site de Valduc. Photo LBP /Valentin DRAULT

Le rassemblement s’est terminé en chanson avec le groupe lorrain les Bure-Haleurs.

Publié le 08/08/2019 à 13h44, mis à jour à 19h40

https://www.bienpublic.com/edition-tille-vingeanne/2019/08/08/salives-le-collectif-antinucleaire-bloque-l-entree-du-cea-valduc