Août 11

RUSSIE : APRÈS L’EXPLOSION, UN NAVIRE DE COLLECTE DES DÉCHETS RADIOACTIFS EST ARRIVÉ À SEVERODVINSK

EADaily : Le navire « Serebryanka » est arrivé dans la région de la mer Blanche, près de laquelle la veille, le 8 août, il y a eu une explosion d’armes de missiles sur le terrain d’essai de la marine russe près du village de Nenoks (40 km de Severodvinsk), pour collecter et stocker les déchets radioactifs liquides.

En outre, à partir d’aujourd’hui, du 9 août au 10 septembre, la partie dangereuse de la baie Dvinsky dans la mer Blanche a été déclarée interdite à la navigation. Tout cela remet en question l’affirmation du ministère de la Défense de la Fédération de Russie selon laquelle, malgré la catastrophe du réacteur à réaction liquide, « le rayonnement de fond est resté normal et il n’y a eu aucune émission nocive dans l’atmosphère. « 

La « ligne opérationnelle » illustrait l’emplacement des navires à proximité de l’explosion sur le site d’essai des missiles balistiques.

« L’attention est attirée sur la présence dans la zone du navire « Serebryanka », conçu pour la réception, le stockage temporaire, le transport et la livraison de déchets radioactifs liquides, le chargement ou le déchargement d’assemblages combustibles usés dans des conteneurs« , soulignent les auteurs de la chaîne.

EADaily ajoute qu’hier, le capitaine adjoint du port maritime d’Arkhangelsk Sergei Kozub a déclaré que  » l’armée a annoncé un avertissement concernant la zone réglementée dans le golfe de Dvinsk pour les navires civils et militaires« .

L’interdiction pour les gens de mer, qui ne devraient pas entrer dans la zone et la contourner, a été introduite du 9 août au 10 septembre.

 « C’est une histoire commune, avec ces PRIPs qui s’effondrent chaque mois. Il y a des opérations militaires en cours là-bas« , a dit M. Kozub.

Selon lui, le port maritime d’Arkhangelsk n’est pas fermé parce que la baie Dvinsky ne fait pas partie de sa zone d’eau.

EADaily rappelle qu’après l’explosion sur le champ de tir, où les missiles balistiques pour sous-marins nucléaires sont testés, les services d’urgence ont enregistré trois fois l’excès du rayonnement de fond.

Le ministère de la Défense a brièvement indiqué que le réacteur à réaction liquide avait explosé sur le champ de tir, que le rayonnement de fond était normal et qu’il n’y avait aucune émission nocive dans l’atmosphère. Deux spécialistes ont été tués et six autres représentants du département militaire et de la société de développement ont été blessés.

Le bureau du maire de Severodvinsk a déclaré : le 8 août, à 11h50, les capteurs d’ASKRO (Note d‘EADaily : système automatisé de contrôle de la situation radiologique et météorologique) a enregistré une brève augmentation du rayonnement de fond, qui a diminué à 12 h 30, et à 14 h, les lectures des capteurs ne dépassaient pas 0,11 microsieverts par heure à un maximum de 0,6 microsieverts par heure.

« Les radiations à Severodvinsk sont normales. Le contexte est resté inchangé sur les territoires des entreprises formatrices de la ville qui ont des installations de production avec facteur de rayonnement« , a déclaré le chef du Département de la protection civile de l’administration de la ville, Valentin Magomedov.

Notez qu’au polygone de tir central de la Marine, les « Nenoks » sont testés sur des missiles balistiques intercontinentaux basés en mer, des missiles de croisière et des systèmes de missiles antiaériens basés en mer. Presque tous les missiles armés de navires de guerre de la marine nationale sont « enroulés » depuis leurs positions de lancement près de l’ancien village de Nenoks, à Pomor.

Quant au navire « Serebryanka« , sa jauge brute est de 2836 tonneaux, sa longueur 102 m, sa largeur – 15,03 m, sa vitesse 11,5 nœuds. La capacité totale des camions-citernes est de 848 mètres cubes.

En 1974, Serebryanka est devenu le premier navire à collecter et stocker des déchets radioactifs liquides (DRL). Pour le stockage et le transport des déchets radioactifs liquides selon le projet du Vympel Design Bureau sur la base de la coque du cargo sec de type « Chisinau« , un seul pétrolier de transport spécial « Serebryanka » a été construit, destiné à servir des brise-glace nucléaires.

En 2009, les spécialistes du Bureau d’études ont développé un projet de modernisation de ce navire qui prévoit la possibilité de recevoir, d’entreposer temporairement, de transporter et de livrer des déchets radioactifs liquides, de charger/décharger des assemblages combustibles usés dans des conteneurs.

Publié le 9 août 2019.à 11h01

Photo titre : Localisation des navires en mer Blanche dans la zone de l’explosion

Source : EA Daily, traduction automatique DeepL, texte original sur le site :

https://eadaily.com/ru/news/2019/08/09/posle-vzryva-k-severodvinsku-podoshel-korabl-dlya-sbora-reaktivnyh-othns