Août 17

RUSSIE : EXPLOSION DU MOTEUR D’UNE FUSÉE NUCLÉAIRE ET POLLUTION RADIOACTIVE EN COURS

1 – Les scientifiques décédés et blessés ont reçu l’Ordre du courage à titre posthume suite à un décret d’attribution signé par le Président Russe.

Le Directeur Général de la Société d’État pour l’énergie atomique « Rosatom » Alexei Likhatchev assuré que les familles des employés décédés recevront toute l’assistance nécessaire.

2 – Suite à l’explosion le 8 août 2019 du moteur fusée d’un missile de croisière intercontinental à propulsion nucléaire sur une plateforme offshore située à environ 3,4 km des côtes Russe et à 390 km de la Finlande, c’est la Norvège qui officiellement commence à détecter la pollution radioactive …

Le combustible de la source radioactive d’énergie isotropique du moteur de propulsion nucléaire du missile peut être du Plutonium, Prométhium ou Cérium dont la désintégration de leurs noyaux radioactifs émet des rayonnements de très forte énergie de chaleur qui sont directement utilisés pour la propulsion de croisière pour des distances presque illimitées.

Ce type de moteur à propulsion nucléaire est utilisé principalement dans le spatial.

Bien évidemment toute explosion de type nucléaire engendre obligatoirement une pollution radioactive

Reportage : De l’iode radioactif à la frontière Russo-Norvégienne

Des particules d’iode radioactif ont été découvertes par la Norvège, dans la zone frontalière avec la Russie.

Plusieurs échantillons ont été prélevés dans une station de filtrage d’air au nord du pays, le week-end dernier, quelques jours après l’explosion d’une base de lancement de missiles russe, où 5 personnes ont été tuées.

« Après l’incident, le niveau d’irradiation était 20 fois plus élevé que la normale. Les échantillons ont été prélevés à 30 km de distance de l’épicentre. On peut supposer que les radiations sont encore plus fortes sur le site de l’incident. Tout cela s’est passé dans une zone fermée, à laquelle nous n’avons pas accès. Mais la question la plus importante est de savoir quelles mesures ont été prises pour protéger les gens« , relève Rashid Alimov, responsable de la section nucléaire de l’ONG Greenpeace, en Russie.

Publié par NEXT UP le 17 août 2019 à 13h14

https://videos2.next-up.org/Explosion_pollution_radioactive.html