Août 27

DES ÉCOLOGISTES LORRAINS DANS L’ATOMIK TOUR

Durant sept mois, une équipe d’écologistes lorrains, dont un habitant de Villers-la-Montagne est partie à la rencontre des Français pour leur poser la question de leur rapport-attachement à l’énergie nucléaire. Cette immense enquête fera l’objet d’un film, qui devrait sortir cet hiver.

Photo HD « Dans le film de bilan de l’Atomik Tour, on essaie de mettre en avant un argumentaire pro et antinucléaire, sur fond de road trip », explique Aymeric Bonetti, l’un des réalisateurs.  Photo RL

Colmar, Metz, Montmédy, Charleville-Mézières, Biarritz, Narbonne, etc. soit cinquante étapes du 16 janvier au 8 août 2019 : c’est la prouesse qu’ont réalisée les membres de l’Atomik Tour, un tour de France dont l’objectif principal était d’aller à la rencontre des Françaises et Français pour en savoir plus sur leur rapport et leur attachement à l’énergie nucléaire. La question posée : « La France nucléaire, est-ce que vous y tenez  » ?

La camionnette et la caravane qui lui était accrochée sont donc parties de Bure, dans la Meuse, où l’État et l’industrie du nucléaire envisagent d’enfouir en grande profondeur les déchets les plus radioactifs des centrales françaises (Cigéo). Le but était de recueillir la parole des habitants du pays, par écrit sur des milliers de feuilles, mais aussi devant la caméra.

Aymeric Bonetti, de Villers-La-Montagne, et ses compères lorrains ont filmé toutes ces rencontres, à la sortie des hypermarchés, sur les places des marchés, dans les rues passantes des communes, sous les abribus. Et souhaitent en réaliser un documentaire collectif, actuellement en phase de montage, mais dont une version de travail a déjà été projetée à Dijon et près de Bure. La matière collectée est en effet immense : plus d’une centaine d’heures d’interviews de gens dans la rue, des dizaines d’heures de débat lors de réunions, conférences, projections organisées, etc. « Ça n’avait jamais été fait avec une telle ampleur. »

« Une grande majorité de personnes sont contre »

« On avait aussi pour objectif de proposer une alternative au débat public sur le Plan national de gestion des matières et déchets radioactifs organisé depuis mars et jusque fin septembre par l’industrie nucléaire et l’État. Car les citoyens, et notamment les opposants à Cigéo, se souviennent du débat public mis en place en 2005 à Bure. Leur avis avait été balayé, laissé de côté. Un autre débat avait été proposé en 2013, mais il avait été déplacé sur internet, alors que beaucoup de gens n’ont pas d’ordinateur. L’avis des populations ne compte pas, on le voit pour chaque opération de ce type, et on le voit avec le nucléaire depuis un demi-siècle. »

Car Aymeric Bonetti, Angélique Huguin et leurs amis sont revenus de ce périple avec des milliers de souvenirs et une statistique : « On a découvert que la très grande majorité des Français étaient contre cette énergie ». Et que la minorité de ceux qui sont pour, a des doutes quand on parle du traitement des déchets.

Le film, qui donne la parole aux pros comme aux antinucléaires, devrait être terminé cet hiver. Et devrait faire l’objet de nombreuses projections en Lorraine et ailleurs.

Le carnet de voyage, les photos et les vidéos de l’Atomik Tour sont à retrouver sur le site atomik-tour.org. Contact : atomik-tour@riseup.net

Publié le 27/08/2019 à 17h00, mis à jour à 17h06

https://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-longwy/2019/08/27/des-ecologistes-lorrains-dans-l-atomik-tour