EDF : LES RISQUES OPÉRATIONNELS ONT AUGMENTÉ, OBSERVE STANDARD & POOR’S

Entre cinq et sept réacteurs seraient concernés. EDF s’est montré confiant. Toutefois, l’agence de notation indique que si le groupe devait fermer provisoirement ces centrales, cela la conduirait à réévaluer la qualité du crédit. S&P attendu un compte rendu de l’ASN d’ici un mois.

En cas de graves problèmes de sûreté nécessitant l’arrêt de sept réacteurs au maximum, la production nucléaire serait nettement inférieure aux prévisions actuelles et l’impact financier pourrait être important, notamment si l’on y ajoute les retards du nouveau surgénérateur FLA-3 (Flamanville), précise l’agence.

Dans le même temps, S&P étudiera ces évolutions négatives à la lumière de l’impact positif potentiel sur le crédit du changement de réglementation attendu sur les actifs nucléaires français existants d’EDF, et de la restructuration de l’entreprise si elle est approuvée par la Commission européenne.

Standard & Poor’s rappelle que cette nouvelle déconvenue intervient après que l’ASN a chargé l’entreprise, en juin dernier, de réparer huit soudures défectueuses sur le bâtiment de confinement du réacteur nucléaire FLA-3. EDF étudie actuellement, avec l’ASN, trois scénarios de mise à niveau et n’a pas encore divulgué les dépassements de coûts résultant d’un retard dans la mise en service jusqu’en 2022.

Publié le 17/09/2019 à 09h57

https://www.zonebourse.com/ELECTRICITE-DE-FRANCE-4998/actualite/EDF-les-risques-operationnels-ont-augmente-observe-Standard-Poor-s-29215493/