Oct 07

INDISPONIBILITÉ PARTIELLE DU CIRCUIT D’INJECTION DE SÉCURITÉ DU RÉACTEUR 3 DE LA CENTRALE DE CATTENOM

Le 2 octobre 2019, l’exploitant de la centrale nucléaire de Cattenom a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à la dégradation d’un puisard du circuit d’injection de sécurité dans le bâtiment réacteur.

Le circuit d’injection de sécurité (RIS) permet, en cas de fuite importante du circuit primaire, d’injecter de l’eau borée dans le réacteur afin de stopper la réaction nucléaire et de maintenir le volume d’eau nécessaire au refroidissement du cœur.

Afin de maximiser le volume d’eau disponible, un système de recirculation permet de réutiliser l’eau injectée. Ce système dispose de deux voies redondantes. Pour chaque voie, l’eau est récupérée dans un puisard situé au bas du bâtiment réacteur.

Le 29 septembre 2019, alors que le réacteur 3 était à l’arrêt pour maintenance et rechargement du combustible, l’exploitant a découvert l’endommagement d’un joint d’étanchéité d’un des deux puisards du circuit d’injection de sécurité, rendant indisponible une voie de ce système. Cette situation n’était pas conforme aux règles générales d’exploitation, qui imposent que les deux voies du circuit soient disponibles.

Dès la détection de l’écart, l’exploitant a lancé la remise en conformité de ce puisard.

Cet événement n’a pas eu de conséquence directe sur la sûreté des installations. Cependant, il a conduit à la défiabilisation d’une des deux voies du circuit d’injection de sécurité utilisé en cas d’accident. En raison du caractère tardif de la détection de l’écart aux règles d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Publié le 07/10/2019

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Indisponibilite-partielle-du-circuit-d-injection-de-securite-du-reacteur-3