NUCLÉAIRE : LES ARCHIVES DE VINCENNES FERMÉES

Les archives du Centre d’Expérimentation du Pacifique compilées au service de la Défense à Vincennes, pourtant ouvertes aux chercheurs il y a 21 ans, sont aujourd’hui refermées. Ce que dénonce l’historien Jean-Marc Regnault.

Une embûche sur le chemin du futur Centre de mémoire sur le nucléaire promis par le président Hollande lors de sa visite officielle en Polynésie française en février 2016. Révélée par le bimensuel Tahiti Pacifique au moment où des travaux doivent être menés pour la documentation du futur Centre de mémoire du nucléaire, la fermeture des archives du CEP compilées au service de la Défense à Vincennes est un coup dur estime l’historien Jean-Marc Regnault.

Ce qui semble bloquer la consultation, c’est une loi du 15 juillet 2008 qui prévoit le retrait de tout dossier qui comprend un élément classé secret défense… Une situation que ne comprend pas Jean-Marc Regnault, chercheur associé à l’université de Polynésie française.

Partager sur Messenger

Pour rappel, dans le cadre de la mise en place du Centre de mémoire des essais nucléaires, l’histoire des essais nucléaires en Polynésie française a été confiée en février au professeur Renaud Meltz, directeur du Centre de recherche sur les économies, les sociétés, les arts et les techniques de l’Université de Haute-Alsace. Ce travail à caractère scientifique a été validé par le comité de pilotage du projet.

Publié le 22/10/2019 à 11h58, mis à jour le 22/10/2019 à 17h02

Photo en titre : © Archives Aldébaran, premier essai nucléaire dans le Pacifique le 2 juillet 1966. Polynésie la 1ère, Marie-Christine Depaepe.

Pour écouter l’interview (1mn 09s) de Jean-Marc Regnault., cliquer sur :

https://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/tuamotu-gambier/morurora/nucleaire-archives-vincennes-fermees-763511.html