Oct 30

NOUVELLE PANNE À LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE CATTENOM, CINQUIÈME INCIDENT DE SÉCURITÉ EN UN MOIS

Un nouvel incident a obligé la centrale nucléaire de Cattenom à arrêter l’un de ses réacteurs. Il a été remis en fonction depuis. Sortir du Nucléaire dénonce une série de couacs.

L’exploitant de la centrale nucléaire de Cattenom (Moselle), près de Thionville, a signalé un nouvel incident. Vendredi 25 octobre 2019, le bloc 1 des quatre réacteurs s’est arrêté en pleine exploitation.

Les équipes d’exploitation de la centrale nucléaire de Cattenom procèdent aux contrôles et au diagnostic, conformément à nos procédures, qui permettront de déterminer l’origine de l’événement et de redémarrer l’unité de production n°1 en toute sûreté et dans les meilleurs délais.

« Cet arrêt n’a aucun impact sur la sûreté des installations, ni sur l’environnement », assure EDF qui exploite cette centrale, l’une des plus puissantes de France. 

Remise en service du réacteur

Dans la nuit du 27 au 28 octobre 2019, les équipes de la centrale de Cattenom ont annoncé avoir redémarré l’unité de production n°1. Celle-ci a été reconnectée au réseau électrique national le 28 octobre vers 6 heures du matin. Selon l’entreprise, cet arrêt était lié « au dysfonctionnement d’un capteur de débit en sortie d’un générateur de vapeur ».

Lire aussi : Pastilles d’iode distribuées aux riverains de la centrale de Cattenom : à quoi servent-elles ?

Sortir du Nucléaire s’inquiète d’un nouvel incident

Selon l’association, « cinq événements significatifs pour la sûreté déclarés en moins d’un mois » se sont déroulés à Cattenom, d’après leur communiqué.

Cette série est d’autant plus inquiétante que les « détections tardives » des problèmes sont récurrentes. Et d’autant plus surprenante pour ce qui concerne les avaries du réacteur 1 car celui-ci sort à peine d’un arrêt de plusieurs semaines pour maintenance et vérifications des équipements.

D’après l’association d’écologistes, « les générateurs de vapeur participent au refroidissement du combustible nucléaire » et relève « toute l’importance de surveiller de très près le bon fonctionnement de ces équipements, et donc l’importance d’avoir des capteurs fiables et en état de marche ».

Par Nicolas Zaugra, publié le 30 Octobre 2019 à 10h36

Photo en titre : La centrale nucléaire de Cattenom, en Moselle. (©Illustration/Adobe Stock)

https://actu.fr/grand-est/cattenom_57124/nouvelle-panne-la-centrale-nucleaire-cattenom-cinquieme-incident-securite-un-mois_29024918.html