Nov 01

L’AVOCATE CORINNE LEPAGE S’ATTAQUE AU DOSSIER DES DÉCHETS NUCLÉAIRES DE PONTFAVERGER PRES DE REIMS

Les 2,7 tonnes d’uranium et de déchets laissées dans le sous-sol de l’ancien Polygone d’expérimentation de Moronvilliers (PEM) sur la commune de Pontfaverger (Marne), à une vingtaine de kilomètres de Reims, vont-elles bénéficier d’une dépollution de la part de l’État ?

Damien Girard, le maire de Pontfaverger, qui s’y emploie depuis des années, a décidé de passer la vitesse supérieure « devant l’absence de réponses des pouvoirs publics qui nous balladent depuis des années ». L’élu a décidé de faire appel à l’avocate Corinne Lepage, ancienne ministre de l’Environnement sous Jacques Chirac, pour mener ce combat. « Nous allons demander des réponses aux 16 questions (réalisées avec la collaboration de la commission indépendante sur la radioactivité, CRIIRAD) que nous posons en vain à l’État depuis le 1er avril 2016 lors des commissions d’information du site », martèle l’élu. « En l’absence de réponse, nous attaquerons alors l’État devant la justice ! »

Depuis plus de trois ans, le CEA (commissariat à l’énergie atomique) qui a récupéré la gestion du PEM, « indique que l’air, comme l’eau, ne dépassent pas les normes de radioactivité. D’accord, mais qu’en sera-t-il à l’avenir si rien n’est fait » s’interroge Damien Girard. Pendant 50 ans, des essais de détonateur de la bombe nucléaire ont laissé notamment 2,7 tonnes d’uranium, de plutonium et d’autres déchets sur le site militaire de 500 hectares, fermé depuis 2013. « Pour assainir les lieux, il faudrait des millions d’euros et l’État n’a pas les moyens ! », indiquait un élu du canton en 2016.

Par Frédéric Gouis, publié le 31/10/2019 à 18h49

https://abonne.lunion.fr/id105401/article/2019-10-31/lavocate-corinne-lepage-sattaque-au-dossier-des-dechets-nucleaires-de