CIVAUX : LA CGT BLOQUE LE REDÉMARRAGE D’UN RÉACTEUR NUCLÉAIRE

Un des réacteurs de la centrale nucléaire de Civaux est à l’arrêt depuis samedi. Des agents en grève contre la réforme des retraites, à l’appel de la CGT, refusent de lancer les opérations de redémarrage.

Le mouvement contre la réforme des retraites reste suivi à la centrale nucléaire de Civaux, avec une conséquence très concrète depuis samedi : le réacteur n°1 est éteint, les agents en charge de le remettre en marche étant  » majoritairement grévistes » selon un délégué CGT.

 » Les agents en grève reprennent en main leur outil de travail en ne lançant pas les opérations préalables au redémarrage de la tranche. Cela retarde et impacte toujours directement le couplage de la tranche sur le réseau électrique national «  annonce ce mardi le syndicat CGT mines énergie du CNPE de Civaux, qui entend utiliser le levier économique :  » La tranche 1 reste depuis quatre jours à zéro. Impact direct pour EDF 5,2 millions d’euros de non production. « 

La direction d’EDF Civaux ne commente pas ce chiffre mais confirme que le mouvement de grève dans l’équipe de conduite interdit la reprise de production électrique du réacteur n°1. Les agents de conduite grévistes sont à leurs poste :  » Mais refusent de réaliser des actions qui ne relèvent pas de la sûreté et de la sécurité de l’installation. Ils s’assurent actuellement que le réacteur est en sûreté à l’arrêt, ce qui est le cas. « 

Le réacteur n°1 avait été arrêté samedi dans le cadre d’un test périodique, visant à vérifier le bon fonctionnement de son mécanisme d’arrêt d’urgence. Les résultats de ce test (temps de chute des grappes) étaient satisfaisants, selon la direction du site. Le réacteur devait, en principe, redémarrer quelques heures plus tard.

Dimanche, la puissance du réacteur n°2 a par ailleurs été réduite des deux tiers par les salariés en charge de sa conduite. Le fonctionnement de la tranche est revenu à la normale lundi.

Le syndicat CGT de la centrale de Civaux avait diffusé plusieurs messages la semaine dernière, témoignant d’une  » détermination totale et intacte « . Une photo diffusée montrait plusieurs mains gantées autour d’un bouton actionnant l’arrêt d’urgence d’une turbine. Sur une autre, plusieurs dizaines de salariés grévistes étaient réunis devant une des turbines du site. 

Par Sébastien KEROUANTON, publié le 28/01/2020 à 16h29

https://www.centre-presse.fr/article-725801-civaux-la-cgt-bloque-le-redemarrage-d-un-reacteur-nucleaire.html