QUELS SONT LES PAYS QUI DISPOSENT DE L’ARME NUCLÉAIRE ?

Vendredi 7 février 2020, le président français a exposé sa vision de la stratégie de défense et de dissuasion nucléaire française. L’occasion de faire un point sur les pays qui possèdent cette arme, la plus puissante inventée par l’homme.

La France a « réduit la taille de son arsenal, aujourd’hui inférieure à 300 armes nucléaires« , a déclaré le chef de l’État dans un discours sur la stratégie de défense et de dissuasion nucléaire française, tenu vendredi 7 février 2020 devant un parterre d’officiers à l’École de Guerre à Paris.

La France fait partie des neuf pays qui possèdent l’arme nucléaire dans le monde. Les huit autres sont : les États-Unis, la Russie, le Royaume-Uni, la Chine, l’Inde, le Pakistan, Israël et la Corée du Nord.

Ces quatre derniers pays s’en sont dotés officieusement. Israël n’a même jamais officiellement confirmé détenir cette arme.

Des capacités nucléaires différentes

Tous ne possèdent cependant pas la même capacité nucléaire. Plus de 90% du stock mondial est entre les mains de la Russie et des États-Unis.

Selon la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires (Ican), prix Nobel de la paix 2017, les arsenaux sont les suivants :

  • États-Unis: 7.700 ogives
  • Russie: 8.500 ogives
  • France : 300 ogives
  • Royaume-Uni : 225 ogives
  • Chine : 250 ogives
  • Inde : entre 90 et 110 ogives
  • Pakistan : entre 100 et 120 ogives
  • Israël : 80 ogives
  • Corée du Nord : moins de 10 ogives

Des pays qui hébergent l’arme nucléaire

Selon l’Ican, « cinq nations européennes – Allemagne, Belgique, Italie, Pays-Bas et Turquie – hébergent sur leur sol des armes nucléaires américaines, ceci en vertu d’un accord de partage du nucléaire dans le cadre de l’Otan« .

D’autres sont membres d’alliances nucléaires comme l’Australie, le Canada, la Corée du Sud, le Danemark, l’Espagne, la Grèce, le Japon ou encore le Portugal et la Pologne… 

« De plus, une quarantaine de nations possèdent désormais des réacteurs nucléaires ou des réacteurs d’étude pouvant être détournés de leur usage civil afin de produire des armes« , précise l’Ican.

Des traités de non-prolifération

Si peu de pays sont dotés de l’arme nucléaire, c’est principalement en raison du traité sur la non-prolifération des armes nucléaire conclu en 1968. En plein contexte de Guerre froide, il a été signé par une cinquantaine de pays, dont les États-Unis, l’URSS et l’Iran.

Il engage les pays signataires à ne plus se doter de cette arme et, pour ceux qui l’ont déjà développée (à l’époque : les États-Unis, l’URSS, le Royaume-Uni, la France et la Chine), à ne pas aider des pays tiers à la développer.

Actuellement, 190 États (ou plutôt 189, si l’on considère que la Corée du Nord s’en est de fait retirée) l’ont ratifié. 

En 2017, l’Ican a porté un Traité sur l’interdiction des armes nucléaires aux Nations unies, qui a été signé par 85 pays. Mais il n’a été ratifié que par 35 pays, dont un seul en Europe – l’Autriche. (NDLR : et il en faut 50 pour qu’il soit applicable)

Publié le 07/02/2020 à 19h30, mis à jour le 07/02/2020 à 19h30

Photo en titre : Le sous-marin nucléaire d’attaque français « Saphir » affecté à l’escadrille des sous-marins nucléaires d’attaque (ESNA). © (Photo CC, Jean-Michel Roche)

https://www.lanouvellerepublique.fr/a-la-une/quels-sont-les-pays-qui-disposent-de-l-arme-nucleaire