TRUMP RELANCE LA COURSE AUX ARMEMENTS NUCLÉAIRES

À un an de la renégociation du traité New START, l’atmosphère se tend.

Selon Washington, Moscou est en train de moderniser un arsenal de 2 000 armes nucléaires tactiques, menaçant les pays européens et contournant les obligations du traité de désarmement New START qui ne comptabilise que les armes stratégiques.

Washington entend donc se doter de nouvelles armes tactiques à son tour. C’est pourquoi, les États-Unis ont reconnu le 4 février avoir déployé pour la première fois une arme nucléaire de faible puissance à bord d’un sous-marin. « L’US Navy a déployé la tête nucléaire de faible puissance W76-2 sur un missile balistique lancé depuis un sous-marin« , a confirmé le Pentagone. Le sous-marin USS Tennessee (SSBN-734), a quitté la base de Kings Bay en Géorgie, fin 2019, avec des têtes W76-2 dont la mise au point avait été annoncée dans la Nuclear Posture Review (NPR) de février 2018.

Pour les experts du Bulletin of the Atomic Scientists, cette nouvelle tête nucléaire est « une arme dangereuse basée sur une mauvaise réflexion stratégique« . Si un sous-marin américain est amené à tirer un missile armé d’une charge réduite, l’ennemi n’aura aucun moyen de savoir la puissance de l’arme qui se dirige vers lui, ce qui posera un « problème de discrimination« : l’ennemi risque de prévoir le pire et répliquer par une arme nucléaire de pleine puissance, expliquent-ils.

Preuve de leur inquiétude, fin janvier, ils ont avancé de 20 secondes l’horloge de l’Apocalypse. Nous sommes désormais 100 secondes de l’heure fatidique.

Trump persiste.

Dans son projet de budget pour 2021 (FY 2021) qui a été présenté lundi dernier, le DoD veut dépenser 29 milliards de $ (4 milliards de plus que pour la FY2020, soit une hausse de 16%) pour moderniser son arsenal nucléaire. 

Pour sa part, la National Nuclear Security Administration (NNSA), qui dépend de l’Energy Department et qui développe les technologies nucléaires, souhaite une enveloppe de près de 20 milliards (une hausse de 3 milliards, soit 19%). Sur les 19,8 milliards de dollars demandés pour l’année fiscale 2021, 15,38 milliards seraient dédiés aux équipements spatiaux, aux opérations et à la recherche… Autant d’opérations relevant de la nouvelle Space Force.

S’y ajoutent:

– 3,2 milliards pour le développement de missiles hypersoniques,

– 1,5 milliard pour le déploiement de la nouvelle génération de missiles dont le W93, un missile tiré d’un SNLE.

Au final, près de 50 milliards de $ pourraient être utilisés pour développer l’arsenal nucléaire US. Depuis 2017, la hausse budgétaire est de 50%.

Les USA dispose actuellement de 3 800 têtes nucléaires.

Publié le 16 février 2020

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/02/15/trump-et-le-nucleaire-20897.html