AUSTRALIE : UNE NOUVELLE BATTERIE GÉANTE VA ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES

Le développeur de projets Vena Energy, basé à Singapour, annonce la construction d’une batterie géante de 100 MW dans le Queensland, au nord-est de l’État australien.

Située à Wandoan, à 200 kilomètres de Brisbane, non loin du littoral oriental de l’Australie, la batterie géante aura une capacité initiale de 100 MW et pourra stocker 150 MWh d’énergie. Il s’agit de la première étape d’un projet renouvelable de grande ampleur qui pourra alimenter jusqu’à 400.000 foyers grâce à l’énergie solaire.

La batterie sera construite, détenue et entretenue par Vena Energy, mais c’est AGL Energy qui aura tous les droits de répartition opérationnelle sur la batterie de Wandoan.

Le BESS (abréviation anglaise pour Battery Energy Storage System, système de stockage d’énergie par batterie) a pour vocation de stocker l’énergie solaire excédentaire du Queensland, et de venir en support au réseau lorsque le vent et le soleil viennent à manquer, ou lorsque les centrales au charbon subissent des avaries.

Une course à la batterie la plus puissante

Le projet de Vena Energy et AGL risque cependant d’être occulté par le projet d’extension de la batterie Tesla à Hornsdale, dans le sud de l’Australie. Dans un article précédent nous avons déjà évoqué ce projet d’une batterie de 100 MW installée en moins de 100 jours par Elon Musk à Hornsdale, en Australie Méridionale.

La plus grande batterie au monde pouvait alors garantir à plus de 30.000 ménages un approvisionnement en électricité si les centrales au charbon vieillissantes venaient à tomber en panne et déséquilibrer le réseau.

Aujourd’hui, vu les besoins croissants pour garantir la constance de la fourniture d’électricité, Tesla envisage d’augmenter la puissance de cette batterie à 150 MW pour pouvoir délivrer 195 MWh d’énergie.

Mais Vena Energy n’a pas dit son dernier mot : elle prévoit d’investir 650 millions de dollars afin de passer à la seconde étape du projet, à savoir construire en 2021 une installation photovoltaïque d’une puissance de 1.000 MWc, assortie d’une capacité de stockage de 450 MW supplémentaires.

Pour le Dr Anthony Lynham, ministre de l’Énergie du Queensland, la décision de construire la batterie montre que « la révolution des énergies renouvelables du Queensland avance à grands pas et le stockage par batterie constituera la prochaine vague ».

Enfin une sortie du charbon ?

« Les batteries changent la donne », a déclaré Lynham, en réponse aux propos du premier ministre australien Scott Morrison et du ministre des Ressources Matt Canavan, sénateur du Queensland, tous deux partisans du tout au charbon. Ceux-ci n’ont pas manqué de ridiculiser les batteries comme étant aussi utiles qu’une « grosse banane ».

Mais Nitin Apte, CEO de Vena Energy, est confiant dans l’avenir : « nous sommes entrés dans l’ « ère de la batterie ».  Notre projet de batterie va créer un climat positif pour l’investissement dans de futurs projets de stockage, et va stimuler le développement des énergies renouvelables dans le Queensland et dans toute l’Australie, ce qui va accélérer la transition du charbon vers les énergies non-fossiles ».

Pour AGL, détentrice des droits de répartition de l’énergie stockée, la batterie de Wandoan constitue l’une des étapes faisant partie d’une vaste stratégie d’investissement dans le stockage d’énergie à travers le pays.

En 2019, AGL a mis en place une batterie de 30 MW dans la péninsule de Yorke dans le sud de l’Australie, et étudie avec le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud un projet de batterie de 50 MW. Le groupe planche également sur divers projets de pompage-turbinage, dont un à Kanmantoo en Australie du sud, et un autre à Bells Mountain, dans la Nouvelle-Galles du Sud. À eux seuls, ces projets de pompage-turbinage, s’ils se réalisent, fourniront une capacité de stockage supplémentaire de plus de 500 MW.

Des objectifs ambitieux

Le Queensland continue d’attirer les projets renouvelables en Australie, avec plus de 6 milliards de dollars investis dans les énergies propres depuis 2017. Selon Kane Thornton, CEO du Clean Energy Council (CEC), le secteur a déjà créé plus de 5.900 emplois dans le pays.

Avec les 5.500 MW de capacité de production renouvelable que l’État compte actuellement en projet, le Queensland est en bonne position pour atteindre l’objectif ambitieux qu’il s’est fixé, à savoir 50% d’énergies renouvelables dans son mix énergétique d’ici 2030.

Et pour faire écho à cette déclaration, CleanCo, le troisième plus gros producteur d’électricité du pays, sous contrôle public, vient de révéler en juillet dernier les résultats attendus de longue date d’une adjudication publique. 10 projets ont été shortlistés pour mettre en place de nouvelles installations solaires et éoliennes, ainsi que de nouvelles batteries géantes pour une capacité additionnelle de 400 MW.

Par Bruno CLAESSENS, publié le 18 février 2020

À propos de l’auteur Bruno CLAESSENS

Bruno Claessens est spécialiste en énergies renouvelables depuis 2008. Après avoir été conseiller éolien pendant 8 ans auprès du gouvernement wallon, il développe à présent des projets éoliens terrestres pour une société privée en Wallonie. Il est également président de l’association www.amperes.be qui vise à promouvoir la mobilité électrique, propre et responsable.

https://www.revolution-energetique.com/australie-une-nouvelle-batterie-geante-va-accelerer-le-developpement-des-energies-renouvelables/

NDLR : Tiens, je croyais que les énergies renouvelables ne pouvaient pas se stocker ! Ce n’est pas demain qu’on aura de tels projets en France ! Mais nous, on a le nucléaire… Ouf !