LE RÉACTEUR NUMÉRO 1 DE FESSENHEIM A ÉTÉ DÉBRANCHÉ DU RÉSEAU ÉLECTRIQUE

Le premier des deux réacteurs de la centrale nucléaire de Fessenheim, en Alsace, a été débranché du réseau EDF sans aucun problème ce samedi vers 2h du matin. Un crève-cœur pour les salariés

C’est une page qui se tourne dans l’histoire du nucléaire en France. Le réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire de Fessenheim a été débranché du réseau EDF ce samedi vers 2h du matin. La procédure a débuté ce vendredi peu après 20h30. 

À lire aussi : Centrale nucléaire de Fessenheim : début de la procédure d’arrêt du réacteur numéro 1

« Le réacteur a été débranché vers 02H00 du matin et il faut saluer le travail remarquable des équipes, ça a été un moment très fort en émotion dans la salle de commande« , précise EDF. « La procédure s’est déroulée sans aucun problème« .

Veillée mortuaire sur la place du village 

Vendredi, une veillée mortuaire était organisée dans le centre de la petite ville de Fessenheim. Une centaine d’habitants se sont rassemblés sur la place centrale du village, à l’invitation de la mairie. Les lumières de l’éclairage public étaient coupés symboliquement.

Veillée à Fessenheim, vendredi 21 février, avant l’arrêt du premier réacteur de la centrale nucléaire © Radio France – Patrick Genthon

Par Axelle Labbé, France Bleu, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, publié le samedi 22 février 2020 à 5h25 –

Photo en titre : La centrale nucléaire de Fessenheim, dans la nuit du vendredi 21 au samedi 22 février 2020 © AFP – Sébastien Bozon

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/le-reacteur-numero-1-de-fessenheim-a-ete-debranche-du-reseau-electrique-1582345448

NDLR : je comprends la peine de ces salariés (j’ai personnellement connu le même problème à 2 reprises). Mais les vrais responsables ne sont pas les écologistes mais les gouvernants (passés et actuels) qui n’ont pas su anticiper suffisamment cette fermeture pourtant programmée depuis de nombreuses années. Mais en faisant de la sorte, ces gouvernants ne font qu’appliquer un vieil adage : diviser pour régner (faire qu’une partie de la population s’oppose à la politique écologiste qui commence à faire de l’ombre à ces gouvernants). Salariés de Fessenheim, ne tombez pas dans ce piège !