RISQUE DE SÉISME : LA CENTRALE DE TRICASTIN RENFORCE LE SYSTÈME DE REFROIDISSEMENT

EDF a estimé que l’installation de refroidissement des quatre réacteurs de la centrale nucléaire de Tricastin pourrait subir des dommages lors d’un séisme. L’électricien l’a signalé à l’Autorité de sûreté nucléaire le 20 février dernier après avoir effectué les travaux nécessaires.

C’est une équipe technique d’EDF qui a demandé aux responsables des centrales nucléaires de vérifier les tuyaux de refroidissement. Sur ces tuyaux sont soudés de plus petits tuyaux : ils permettent de nettoyer le système de refroidissement en cas de dépôt de boue par exemple.  Ce sont ces petits tuyaux qui pourraient bouger en cas de très fortes vibrations dues à un séisme.  

Les travaux sont terminés depuis le 3 janvier

EDF a modifié, raccourci ces tuyaux de façon à les alléger. Ils sont désormais moins sensibles aux vibrations. Ces problèmes existaient sur les deux systèmes de tuyaux qui amènent l’eau du canal de Donzère-Mondragon jusqu’à la centrale. Le système de refroidissement des réacteurs est essentiel : un réacteur nucléaire doit être en permanence refroidi. Si ce n’est plus le cas, il fond et la matière radioactive peut sortir de l’enceinte du réacteur. C’est ce qui s’est passé à Fukushima par exemple. 

Un signalement effectué le 20 février dernier

EDF a déclaré ce souci à l’Autorité de sûreté nucléaire le 20 février dernier, le qualifiant d’incident de niveau 1 sur l’échelle INES (International Nuclear Events Scale) qui compte huit degrés, de 0 à 7. Entre le questionnement d’EDF qui date du 5 décembre et la déclaration à l’ASN, il s’est passé presque trois mois. EDF assure que le problème a été signalé dès le début à l’ASN.

Par Pierre-Jean Pluvy, France Bleu Drôme Ardèche, publié le mardi 25 février 2020 à 18h15

Photo en titre : La centrale nucléaire de Tricastin © Radio France – Stéphane Milhomme

https://www.francebleu.fr/infos/environnement/centrale-du-tricastin-edf-renforce-le-systeme-de-refroidissement-1582648047