CRUAS-MEYSSE : OUVERTURE INAPPROPRIÉE DU SYSTÈME DE SURVEILLANCE ATMOSPHÉRIQUE DE L’ENCEINTE DE CONFINEMENT DU RÉACTEUR 4

Le 21 janvier 2020, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), un événement significatif pour la sûreté relatif à l’ouverture inappropriée du circuit du système de surveillance atmosphérique de l’enceinte de confinement (ETY) du réacteur 4 de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse.

Le circuit ETY assure la ventilation de l’atmosphère du bâtiment réacteur pour y permettre l’accès du personnel en toute sécurité. En fonctionnement normal du réacteur, les spécifications techniques d’exploitation prévoient que les vannes d’isolement de ce circuit restent fermées pour éviter tout rejet radioactif accidentel hors du bâtiment réacteur. De plus, en cas d’augmentation anormale de la radioactivité dans ce bâtiment, les vannes d’isolement se ferment automatiquement pour contenir l’air contaminé à l’intérieur de l’enceinte de confinement.

Le 17 janvier 2020, alors que le réacteur 4 était en production, un essai périodique demandait l’ouverture d’une vanne d’isolement du circuit ETY qui ne s’était pas ouverte automatiquement. L’ouverture de cette vanne était autorisée dans le cadre de cet essai périodique, qui visait notamment à tester sa fermeture automatique.

Le 18 janvier 2020 au matin, l’exploitant de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse, avec l’accord de la filière indépendante de sûreté, a autorisé l’ouverture de cette vanne afin de réaliser le diagnostic de son dysfonctionnement détecté dans le cadre de l’essai périodique précité. La vanne d’isolement a été ouverte à plusieurs reprises pour une durée totale de douze minutes.

A posteriori, une nouvelle analyse a été réalisée par l’exploitant, qui a mis en évidence, le 19 janvier 2020, que les ouvertures réalisées pour le diagnostic de la vanne d’isolement du circuit ETY n’étaient pas autorisées par les spécifications techniques d’exploitation.

Du fait de l’absence d’événement nécessitant l’isolement du système ETY, cet événement n’a pas eu de conséquence directe sur les installations, le personnel ou l’environnement.

Toutefois, compte tenu du non-respect des spécifications techniques d’exploitation et de la défaillance de plusieurs lignes de défense prévues par l’organisation d’EDF, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle internationale des événements nucléaires INES.

Publié le 27 février 2020

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Ouverture-inappropriee-du-systeme-de-surveillance-atmospherique-de-l-enceinte-de-confinement