LES ÉTATS-UNIS ACCUSENT L’IRAN DE DÉFIER LA RÉSOLUTION DE L’ACCORD NUCLÉAIRE DE L’ONU

Le porte-parole du département d’État a discuté des « efforts de coopération » au sein du Conseil de sécurité

Les États-Unis ont accusé mercredi Téhéran d’avoir défié la résolution onusienne approuvant l’accord nucléaire iranien de 2015, suite au lancement d’un satellite le mois dernier, et ont également affirmé que l’Iran continuait de violer l’embargo sur les armes imposé par l’ONU.

La mission américaine auprès des Nations Unies a fait ces déclarations lors d’une réunion informelle d’experts du comité du Conseil de sécurité, convoquée par Washington. 

Un communiqué de la mission américaine a indiqué que les États-Unis avaient évoqué le lancement du satellite le 22 avril dernier, effectué par le Corps des gardiens de la révolution islamique.

« Son rôle de premier plan dans le programme spatial iranien met un terme aux affirmations absurdes de l’Iran selon lesquelles son programme spatial est uniquement de nature civile« , souligne le communiqué. 

Le porte-parole du département d’État américain, Morgan Ortagus, a par ailleurs affirmé avoir discuté des « efforts de coopération » au sein du conseil « visant à prévenir les conflits et à promouvoir la paix dans le monde« .

La session du Conseil de sécurité s’est tenue peu de temps après que le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a discuté de l’Iran avec le Premier ministre Benyamin Netanyahou lors d’une visite de 24 heures en Israël. 

Par i24NEWS, publié le 14 mai 2020 à 11h19, dernière modification 14 mai 2020 à 15h10

Photo en titre : Cette photo publiée par le site officiel du ministère iranien de la Défense le samedi 2 février 2019 montre un missile de croisière Hoveizeh à la grande mosquée Imam Khomeiny à Téhéran, en Iran. L’Iran dit qu’il a lancé un nouveau missile de croisière, avec une portée de 1350 kilomètres. AP/ Iranian Defense Ministry 2019©

https://www.i24news.tv/fr/actu/international/1589447324-les-etats-unis-accusent-l-iran-de-defier-la-resolution-de-l-accord-nucleaire-de-l-onu