BELGIQUE : LES DÉCHETS NUCLÉAIRES VONT-ILS ÊTRE STOCKÉS PLUS DE 80 ANS SUR LE SITE DE LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE TIHANGE ?

Le député redoute que Tihange devienne un désert radioactif

Les déchets nucléaires vont-ils être stockés plus de 80 ans sur le site de la centrale nucléaire de Tihange ?

C’est ce que redoute le député Ecolo Samuel Cogolati en se basant sur de l’enquête publique que vient de lancer l’ONDRAF et les propos du ministre De Crem. Pour éviter que Tihange se transforme en « désert radioactif » et appelle la population à se mobiliser.

En février, le ministre wallon Willy Borsus accordait le permis d’urbanisme pour la construction d’un centre de stockage de déchets nucléaire radioactifs sur le site de Tihange.

Rappelons que ces déchets doivent être stockés dans 120 emplacements, à sec, pour une période de 80 ans. Il s’agit normalement d’une solution transitoire, même si la Belgique n’a, pour l’instant, pas de solution définitive pour le stockage des déchets nucléaires.

L’ONDRAF vient cependant de lancer une enquête publique concernant une solution d’enfouissage des déchets. Le problème, c’est que ce projet mettra longtemps à aboutir.

Peut-être plus de 80 ans !

« Une décision politique pour le stockage géologique sur le territoire belge ne signifie pas qu’il sera réalisé à court terme. Quelques décennies seront encore nécessaires pour y parvenir » a déclaré le directeur de l’ONDRAF.

Stockage supérieur à 2100

Le député hutois Samuel Cogolati redoute que la période de stockage à Tihange soit supérieure à 2100 ! Il a interrogé le ministre de l’Intérieur pour en avoir le cœur net et la réponse ne l’a pas vraiment rassuré…

« La durée d’entreposage dans cet entrepôt à Tihange pourrait donc dépasser les quatre-vingts ans, si l’AFCN l’estime nécessaire ? » a-t-il demandé au ministre De Crem le 11 mai dernier. Le ministre n’a pas démenti : « Oui, c’est bien ce que j’ai indiqué dans ma réponse » a-t-il affirmé.

« Le risque environnemental est réel, estime le député hutois. Il faut gérer les déchets nucléaires de manière sûre et responsable et le projet d’enfouissement de l’ONDRAF va prendre beaucoup trop de temps. »

En 2100 Tihange risque de se transformer en désert radioactif.

L’incertitude liée au projet de stockage définitif de l’ONDRAF engendre un délai d’entreposage supplémentaire des déchets radioactifs à Tihange au-delà de 2100, ce qui est inacceptable sur le plan de la sûreté nucléaire vu que les bâtiments de stockage n’ont pas été prévus pour de telles durées. »

Une alternative

Le député hutois estime qu’il est urgent d’envisager une alternative à l’entreposage à Tihange et à l’enfouissement définitif et irréversible.

Dans cette optique, les différents groupes Ecolo de l’arrondissement vont proposer une motion lors des prochains conseils afin de s’opposer au projet d’enfouissement tel que proposé actuellement par l’ONDRAF vu les répercussions sur l’entreposage à Tihange.

Source

Publié le 20 mai 2020 à 7h05

https://nandrin.blogs.sudinfo.be/archive/2020/05/20/les-dechets-nucleaires-vont-ils-etre-stockes-plus-de-80-ans-303599.html