LES USA ONT ÉVOQUÉ LA POSSIBILITÉ D’UN PREMIER ESSAI NUCLÉAIRE DEPUIS 1992, SELON LE WASHINGTON POST

Après avoir accusé la Russie et la Chine d’avoir mené des tests nucléaires de faible puissance, l’administration Trump a envisagé de réaliser son premier essai depuis 1992. Une idée par la suite rejetée face à d’importants désaccords, rapporte le Washington Post.

L’administration présidentielle américaine a discuté le 15 mai de la possibilité de réaliser le premier essai nucléaire depuis 1992, rapporte le Washington Post.

La question a été soulevée le 15 mai lors d’une réunion de hauts responsables des plus grandes agences de sécurité nationale après que des représentants de l’administration américaine ont accusé la Russie et la Chine d’avoir mené des tests nucléaires de faible puissance. Une affirmation qui n’a pas été étayée par des preuves et que les deux pays nient.

«Ce serait une invitation pour les autres pays dotés d’armes nucléaires à emboîter le pas», a déclaré Daryl Kimball, directeur exécutif de l’Arms Control Association.

Comme l’indique le Washington Post, la réunion n’a pas pourtant abouti sur la conclusion d’un accord, car l’idée a provoqué des divergences importantes, notamment de la part de l’Administration nationale de sécurité nucléaire (NNSA), selon deux personnes proches des discussions.

Le Conseil de sécurité nationale américain n’a pas commenté ces informations.

Une autre source citée par le Washington Post a cependant affirmé qu’il avait finalement été décidé de prendre d’autres mesures pour contrer la Russie et la Chine.

Le retrait américain des traités Ciel ouvert et FNI

Les délibérations sur un essai nucléaire sont intervenues après que les États-Unis se sont retirés le 2 août 2019 du traité sur les Forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) et ont décidé le 21 mai d’en faire de même concernant le traité Ciel ouvert signé par 35 pays. Pour justifier sa décision, Donald Trump a accusé la Russie de ne pas respecter les termes de l’accord. Des accusations que Moscou rejette.

Cependant, Robert O’Brien, conseiller à la sécurité nationale du Président américain, a assuré le 22 mai dans un entretien à Fox News que les États-Unis envisageaient d’entamer des négociations avec la Russie sur le contrôle des armements malgré leur retrait du traité Ciel ouvert.

La mission du traité

Le traité Ciel ouvert a été signé le 24 mars 1992 à Helsinki. Les États-Unis l’ont ratifié en 1993 et la Russie en 2001. Le document est entré en vigueur le 1er janvier 2002.

Cet accord prévoit des vols de surveillance non armés sur la totalité du territoire des États membres et vise à renforcer la compréhension et la confiance mutuelle en permettant à tous ses participants de jouer un rôle direct dans la collecte d’informations sur les forces militaires des autres pays membres.

Publié le 23 mai 2020 à 11h26

https://fr.sputniknews.com/international/202005231043830191-les-usa-ont-evoque-la-possibilite-dun-premier-essai-nucleaire-depuis-1992-selon-le-washington-post/