CHOOZ : DÉTECTION TARDIVE DE L’INDISPONIBILITÉ PARTIELLE DU SYSTÈME D’ISOLEMENT AUTOMATIQUE DE LA VIDANGE DE LA PISCINE D’ENTREPOSAGE DES ASSEMBLAGES DE COMBUSTIBLE

Le 27 mai 2020, l’exploitant de la centrale nucléaire de Chooz a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive de l’indisponibilité partielle du système d’isolement automatique de la vidange de la piscine d’entreposage des assemblages de combustible du réacteur 1, actuellement à l’arrêt dans le cadre de sa deuxième visite décennale.

La piscine d’entreposage des assemblages de combustible reçoit l’ensemble des assemblages de combustible du cœur du réacteur pendant les arrêts pour rechargement et sert à l’entreposage des assemblages usés dans l’attente de leur envoi vers un centre de traitement. Le refroidissement de la piscine est nécessaire pour évacuer la puissance résiduelle dégagée par les assemblages de combustible présents.

Le 17 mai, dans le cadre des activités de maintenance prévues, la manœuvre inappropriée d’une vanne a fait disjoncter son alimentation électrique, laquelle alimente également d’autres vannes situées sur l’une des deux voies du système d’isolement automatique de la vidange de la piscine.

L’alarme associée à l’indisponibilité du système d’isolement automatique de la vidange de la piscine d’entreposage des assemblages de combustible ayant été volontairement inhibée dans le cadre des travaux en cours, l’indisponibilité d’une voie n’a été détectée qu’au bout de huit jours, à l’occasion d’actes de maintenance sur les vannes concernées. Or, une manutention d’un assemblage de combustible a été réalisée durant cette période, ce qui n’était pas permis par les règles générales d’exploitation du réacteur.

La seconde voie du dispositif d’isolement automatique de la vidange de la piscine d’entreposage des assemblages de combustible est toujours restée disponible.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les personnes et l’environnement. Toutefois, il a affecté la fonction de sûreté liée au refroidissement de la piscine d’entreposage des assemblages de combustible. Au regard de l’indisponibilité partielle de l’équipement concerné et du non-respect des règles générales d’exploitation du réacteur, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

Dès la détection de l’écart, l’alimentation électrique de la voie concernée du système d’isolement automatique de la vidange de la piscine d’entreposage des assemblages de combustible a été rétablie.

Publié le 05/06/2020

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Systeme-d-isolement-automatique-de-la-vidange-piscine-d-entreposage-des-assemblages-de-combustible