TRICASTIN : VERS UN FUKUSHIMA FRANÇAIS ?

« Il y a 1,9 million de personnes qui vivent dans un rayon de 80 kilomètres autour de cette centrale donc imaginez en cas d’accident. On est dans une région extraordinaire, on veut y vivre, on est bien, on ne veut plus avoir cette menace sur nos têtes en permanence. » « 40 ans ça suffit, débranchez la centrale nucléaire du Tricastin ! » La formule claque sur les banderoles des anti-nucléaires rassemblés dans trois villes. À Lyon, Paris et Pierrelatte, à l’occasion de l’anniversaire du premier réacteur du Tricastin, des représentants des collectifs et associations écologistes sont venus protester contre un éventuel prolongement de son activité. Le Média était sur place.

Par Le Média, publié le 14 juin 2020

Pour voir la vidéo (34mn58s), cliquer sur : https://www.youtube.com/watch?v=54cEvUOm5rM