GLYPHOSATE, NUCLÉAIRE, IMPÔT CARBONE… DEPUIS 2017, QUE D’ARBITRAGES PERDUS PAR LA NOUVELLE MINISTRE DE L’ÉCOLOGIE, BARBARA POMPILI

Extrait concernant le nucléaire :

… À peine plus de succès sur le dossier du nucléaire, malgré les grands efforts de l’ex-parlementaire d’EELV. Fin 2017, Barbara Pompili continuait à plaider pour la réduction à 50% du nucléaire dans le mix énergétique français d’ici à 2025, conformément au programme d’Emmanuel Macron. Et ce même si Nicolas Hulot a rapidement abandonné l’objectif.

La parlementaire de la Somme a signé en juillet 2018 une tribune dans le JDD réclamant « la fermeture des quatre centrales à charbon d’ici à 2022« , ainsi que « la fermeture progressive de réacteurs nucléaires« , au rythme « d’au moins un réacteur nucléaire par an dès 2022« , afin « d’atteindre le cap de 50% de nucléaire dans l’électricité entre 2030 et 2035″. C’est la fourchette basse qui a été retenue puisque la loi énergie-climat prévoit désormais le passage à 50% de nucléaire en 2035. Et si quatorze réacteurs doivent fermer d’ici à 2035, le rythme prévu à ce stade sera beaucoup moins soutenu qu’espéré par Barbara Pompili. Pareil concernant le charbon, puisqu’au moins deux centrales devraient subsister après 2022….

Par Étienne Girard, publié le 07/07/2020 à 18h00

Pour lire la totalité de l’article, cliquer sur: https://www.marianne.net/societe/glyphosate-nucleaire-impot-carbone-depuis-2017-que-d-arbitrages-perdus-par-la-nouvelle