HAUTE-MARNE : LES OPPOSANTS AU PROJET DE BLANCHISSERIE NUCLÉAIRE CRAIGNENT UNE POLLUTION DE LA MARNE

Les opposants au projet de blanchisserie nucléaire seront prochainement fixés. Début juin, la préfecture de la Haute-Marne a donné son feu vert à la construction à Suzannecourt, de la structure, qui doit accueillir 1900 tonnes par an de vêtements qui proviennent d’installations nucléaires.

Les opposants au projet de blanchisserie nucléaire seront prochainement fixés. La justice doit rendre son délibéré le 15 juillet. Au début du mois de juin, la préfecture de Haute-Marne a donné son feu vert à un projet contesté de blanchisserie industrielle de vêtements qui proviennent d’installations nucléaires, sur la commune de Suzannecourt (Haute-Marne). Les opposants ont déposé un recours devant le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne, qui a étudié le dossier, vendredi 10 juillet. 

Le projet est destiné à laver environ 1 900 tonnes par an de vêtements portés par des employés qui travaillent dans des zones « faiblement contaminées » selon l’entreprise Unitech, à l’origine du projet. 

Risque de pollution ?

La construction de cette blanchisserie est vivement contestée à commencer par le collectif contre Unitech et plusieurs associations. Selon Jean-Marc Fleury, porte-parole du collectif, les études d’impact du rejet des eaux utilisées pour le lavage des vêtements contaminés dans la rivière Marne sont insuffisantes. Pour lui, la pollution concernera tous les territoires qui bordent la Marne en aval de la future installation « le problème de pollution ne se passera pas sur les endroits que l’on va surveiller mais bien plus en aval et ce n’est pas évoqué, ce qui est sûr c’est que cela va se déposer à un endroit et il y aura une pollution majeure ». 

Parmi les autres opposants, le réseau «Sortir du nucléaire» mais aussi France Nature Environnement Grand-Est. Selon l’association, la laverie serait accompagnée d’un centre de stockage de matériel contaminé : « Si Unitech voit le jour et fonctionne, c’est la Marne, le Der puis la Seine qui seront pollués irrémédiablement par des effluents radioactifs »

Unitech se défend

Selon le porteur du projet Unitech, le linge sera très peu chargé en radioactivité et l’eau contaminée sera analysée avant d’être rejetée dans la Marne : « Les eaux impropres passeront dans un bassin tampon et ne seront pas rejetés dans la Marne » explique Marie Pierre Maître, avocate de la société Unitech services. 

Ce projet de blanchisserie se situe à une vingtaine de kilomètres d’un autre projet contesté : celui d’enfouissement de déchets nucléaires de Bure dans la Meuse. 

Par Timothé Rouvière, Sophie Constanzer, France Bleu Champagne-Ardenne, Suzannecourt, France, publié le samedi 11 juillet 2020 à 11h54

Photo en titre : Les opposants au projet avec leur avocat, Maître Delalande © Radio France – Sophie Constanzer

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/les-opposants-au-projet-de-blanchisserie-nucleaire-bientot-fixes-1594460617