MONTAGE ERRONÉ DE FUSIBLES THERMIQUES DE CLAPETS COUPE-FEU ET DE CLAPETS PARE-FLAMMES

Centrales nucléaires concernées : Cattenom – Réacteurs de 1300 MWe, Civaux – Réacteurs de 1450 MWe, Chooz B – Réacteurs de 1450 MWe, Golfech – Réacteurs de 1300 MWe.

Le 22 mai 2020, EDF a déclaré à l’ASN un évènement significatif à la suite de la découverte de fusibles thermiques présentant un mauvais calibre installés dans des clapets coupe-feu et des clapets pare-flammes du réacteur 3 de la centrale nucléaire de Cattenom, des réacteurs 1 et 2 de la centrale nucléaire de Golfech, des réacteurs 1 et 2 de la centrale nucléaire de Chooz B et du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Civaux.

Les clapets coupe-feu et pare-flammes participent à la circonscription des effets d’un feu dans un groupe de locaux donné en s’opposant à la propagation des fumées, à travers les circuits de ventilation, vers les locaux adjacents. Ils permettent ainsi, lors d’un incendie, de protéger des équipements et d’éviter des défaillances. Lors de l’atteinte d’une température donnée, un fusible thermique installé dans chaque clapet fond et permet d’assurer la fermeture du clapet.

Les défauts détectés par EDF étaient de deux natures :

  • Le clapet était équipé d’un fusible de calibre supérieur à celui requis, ce qui entraîne sa fermeture tardive en cas d’élévation de température. Ce cas concernait 32 clapets coupe-feu répartis sur l’ensemble des réacteurs affectés par ces défauts. L’analyse d’EDF a conclu que la fermeture tardive de ces clapets en cas d’incendie n’était pas de nature à entraîner la propagation du feu et n’a pas eu de conséquences sur la sûreté des installations ;
  • le clapet était équipé d’un fusible de calibre inférieur à celui requis, entraînant sa fermeture précoce en cas d’élévation de température. Ce cas concernait 16 clapets pare-flammes répartis sur les réacteurs 1 et 2 de la centrale nucléaire de Chooz B. Ces clapets protègent les filtres à iode, qui ont pour fonction de filtrer les rejets radioactifs en cas d’accident. Une fermeture précoce de ces clapets en situation d’accident aurait rendu indisponibles ces filtres et aurait conduit à des conséquences radiologiques supérieures à celles envisagées pour ces situations.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Toutefois, l’événement a affecté la sûreté des installations. L’ASN le classe au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité) pour les réacteurs 1 et 2 de la centrale nucléaire de Chooz B et au niveau 0 pour le réacteur 3 de la centrale nucléaire de Cattenom, les réacteurs 1 et 2 de la centrale nucléaire de Golfech et le réacteur 1 de la centrale nucléaire de Civaux.

EDF a procédé aux mises en conformité nécessaires sur les six réacteurs concernés. EDF a par ailleurs lancé une campagne de contrôle pour vérifier le bon calibrage des fusibles sur ses autres réacteurs.

Publié le 24 juillet 2020

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Montage-errone-de-fusibles-thermiques-de-clapets-coupe-feu-et-de-clapets-pare-flammes