NOUVEAU RETARD POUR LE RÉACTEUR NUCLÉAIRE EPR D’AREVA ET SIEMENS EN FINLANDE

Alors que l’EPR finlandais d’Areva et Siemens accuse déjà un retard de 10 ans, il a encore pris un an de retard, rapporte TVO.

Le réacteur nucléaire EPR OL3, construit par le consortium Areva-Siemens, n’en finit pas d’accumuler du retard. L’électricien finlandais TVO indique que la mise en service commerciale du réacteur, qui accuse déjà plus de dix ans de retard, a encore pris près d’un an de retard supplémentaire. La production régulière d’électricité est désormais prévue pour février 2022, contre mars 2021 prévu jusqu’alors, a indiqué Teollisuuden Voima Oyj (TVO) dans un communiqué.

En avril, l’électricien nordique avait prévenu que le chantier du réacteur de troisième génération avait pris un retard supplémentaire sur le dernier plan de marche envisagé en décembre, dû au nouveau coronavirus – mais n’avait pas annoncé de nouveau calendrier. « Les nombreux délais nous obligent à assurer la maintenance de l’équipement et des composants déjà installés« , avait déploré fin 2019 Jouni Silvennoinen, directeur du projet OL3, cité dans le communiqué.

>> Lire aussi – L’EPR finlandais d’Areva devrait obtenir un permis

Publié le 28/08/2020 à 11h00

Photo en titre : Pallava Bagla/Corbis via Getty Images

https://www.capital.fr/entreprises-marches/nouveau-retard-pour-le-reacteur-nucleaire-epr-dareva-et-siemens-en-finlande-1378991