AIN. LES ANTINUCLÉAIRES MANIFESTENT POUR RÉCLAMER L’ARRÊT DE LA CENTRALE DU BUGEY

Plusieurs ronds-points sont occupés ce samedi 29 août 2020, à l’appel de la coordination Stop Bugey et le réseau Sortir du nucléaire. Le mot d’ordre de cette journée de mobilisation : l’arrêt des quatre réacteurs de la centrale du département de l’Ain.

Les antinucléaires manifestent ce samedi 29 août 2020 pour dire stop à la centrale du Bugey. La manifestation a pris la forme d’occupation de plusieurs ronds-points dans le département de l’Ain, mais également aux portes de Lyon. Objectif : dire stop aux quatre vieux réacteurs de la centrale du Bugey, « une installation vétuste et dangereuse » selon les opposants. Il s’agit également « d’alerter la population sur la très probable construction de 2 nouveaux EPR (des réacteurs nouvelle génération) sur le site du Bugey, à l’horizon 2030« .

Les opposants au nucléaire, mobilisés sur un rond-point d’Ambérieu-en-Bugey ce samedi 29 août 2020. • © F. Bouyablane

Les opposants au nucléaire réclament l’arrêt des réacteurs de la centrale basée à Saint-Vulbas dans l’Ain. • © F. Bouyablane

Quatre ronds-points occupés lors de cette journée de mobilisation.

Pour un Bugey sans nucléaire, Arrêt immédiat des vieux réacteurs, Non aux nouveaux réacteurs EPR, …les slogans s’affichent sur des banderoles déployés sur trois à quatre ronds-points. Les manifestants ont prévu d’en occuper à Ambérieu-en-Bugey, à Lagnieu, à Vilette-d’Anthon, à l’est de Lyon, et à Bourgoin-Jallieu en Isère.

Mobilisation avec le soutien d’Europe Écologie Les Verts

Antinucléaires et écologistes sont main dans la main pour cette journée de mobilisation du 29 août 2020. « Les centrales vieillissantes, comme celle du Bugey, doivent être progressivement arrêtées afin que leur durée de fonctionnement ne dépasse quarante ans, durée pour lesquelles elles ont été initialement conçues » indique Maurice Morel, co-secrétaire régional EELV Rhône-Alpes, sur le site internet du mouvement.

« Il est nécessaire de sortir d’une politique énergétique qui repose trop majoritairement sur le nucléaire (voir NDLR ci-dessous). Europe Écologie Les Verts Rhône-Alpes appelle donc à ce que nous soyons nombreux le 29 août sur les ronds-point pour demander l’arrêt de la centrale du Bugey qui se trouve à 30 km de l’agglomération de Lyon » peut-on encore lire sur le site du mouvement écologiste.

Par Aude Henry, publié le 29/08/2020 à 10h05, ms à jour le 29/08/2020 à 11h02

Photo en titre : Les quatre réacteurs de la centrale nucléaire du Bugey, implantée sur la commune de Saint-Vulbas, en limite sud-ouest du Bugey, dans le département de l’Ain. • © Laurent Thevenot/MaxPPP

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/ain/bourg-bresse/ain-anti-nucleaires-manifestent-reclamer-arret-centrale-du-bugey-1867104.html

NDLR : je trouve la formule «…sortir d’une politique énergétique qui repose trop majoritairement sur le nucléaire… » un peu molle.  » Un peu majoritairement » sur le nucléaire mais pas trop leur suffirait-il ? Il est où le temps des manifestations déterminées genre Malville 1977 ? Il est vrai que le mouvement « Les Verts » n’existait pas encore et qu’à l’époque on ne voulait pas du tout de nucléaire. Mais avec le temps, même les belles couleurs passeraient-elles ?