CHOOZ : DÉTECTION TARDIVE DE L’INDISPONIBILITÉ SIMULTANÉE DE DEUX POMPES DU SYSTÈME D’ALIMENTATION DE SECOURS DES GÉNÉRATEURS DE VAPEUR DU RÉACTEUR 1

Le 2 septembre 2020, l’exploitant de la centrale nucléaire de Chooz a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive de l’indisponibilité simultanée de deux pompes du système d’alimentation de secours des générateurs de vapeur (ASG) du réacteur 1.

Un générateur de vapeur est un échangeur thermique entre l’eau du circuit primaire, portée à haute température (320 °C) et à pression élevée (155 bars) dans le cœur du réacteur, et l’eau du circuit secondaire, qui se transforme en vapeur et alimente la turbine.  Le système d’alimentation de secours des générateurs de vapeur assure  leur alimentation en eau froide pendant les phases de mise en service et de mise à l’arrêt du réacteur ainsi qu’en situation accidentelle. Il comporte quatre pompes, réparties sur deux voies redondantes (voies A et B).

Le 29 août 2020, alors que l’une des pompes de la voie B du système ASG du réacteur 1 était indisponible en raison d’une opération de maintenance, l’exploitant a décidé de rendre indisponible une  pompe de la voie A pour resserrer un écrou. Les essais pour vérifier le bon fonctionnement de cette pompe après cette intervention ont été réalisés tardivement, ce qui a conduit à son indisponibilité, concomitante avec celle de la pompe de l’autre voie, pendant presque deux jours. Or, dans une telle situation, et en application des règles générales d’exploitation du réacteur, le repli de ce dernier aurait dû être engagé sous une heure. Les deux autres pompes du système ASG sont restées disponibles.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Toutefois, il aurait dégradé la capacité de refroidissement du réacteur dans les situations où le recours au système ASG aurait été nécessaire, notamment en cas de perte totale de l’alimentation électrique. Au regard de l’indisponibilité de l’équipement concerné et de sa détection tardive, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

Dès détection de l’écart, l’exploitant a procédé aux opérations de remise en service d’une pompe, puis de l’autre.

Publié le 07/09/2020

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Detection-tardive-de-l-indisponibilite-simultanee-de-deux-pompes