DÉCLARATION DE FESSENHEIM : POURQUOI 27 ORGANISATIONS REFUSENT LE PROJET « INSENSÉ » DE TECHNOCENTRE À FESSENHEIM

Un centre de recyclage des métaux radioactifs pour remplacer la centrale de Fessenheim ? Un « projet fou » et « insensé » pour 27 organisations françaises et allemandes qui détaillent dans la « déclaration de Fessenheim » les raisons de leur refus du technocentre.

Haut-Rhin Alsace

Fessenheim et après ? EDF envisage d’installer un « technocentre » en lieu et place de ce qui était la plus vieille centrale nucléaire de France. Celui-ci aurait pour vocation de recycler les métaux radioactifs issus de la déconstruction des centrales nucléaires.

Ce vendredi 11 septembre, un collectif de 27 associations, groupes politiques, signent un texte intitulé la « Déclaration de Fessenheim ». Il explique les raisons de leur opposition à ce projet qu’ils qualifient d' »insensé« .

Déclaration de Fessenheim

Le texte rappelle les objectifs du plan « post-Fessenheim« , élaboré par l’Allemagne et la France : « son avenir économique doit être pensé dans une perspective de sortie du nucléaire, de transition énergétique et de préservation des ressources et de l’environnement, en prenant en compte les défis du changement climatique et la perte de la biodiversité« , écrivent les signataires.

Le technocentre ferait du Grand Est la plus grande poubelle nucléaire de l’Europe

Stop Fessenheim

Ces derniers refusent le transport régulier de matières radioactives à travers l’Alsace et le Pays de Bade qu’induirait l’activité du futur techno-centre et craignent que celui-ci mette « en péril la confiance réciproque franco-allemande actuellement établie« . Pour eux, ce projet ferait du Grand Est « la plus grande poubelle nucléaire d’Europe« . « Pourraient notamment y être “recyclés” les nombreux générateurs de vapeur (hauteur env. 20m, diamètre env. 4m)… très radioactifs ! » expliquent par exemple le opposants. Ils avancent également que le technocentre va dissuader d’autres entreprises de s’installer à proximité. 

Leur résolution sera solennellement remise au Préfet du Haut-Rhin ainsi qu’à la Ministre de l’Environnement.

Publié le 11/09/2020 à 16h37, mis à jour le 11/09/2020 à 18h21

Photo en titre : Les réacteurs de la plus vieille centrale de France sont à l’arrêt depuis le mois de février 2020 • © France Télévisions

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/declaration-fessenheim-pourquoi-27-organisations-refusent-projet-insense-technocentre-fessenheim-1872262.html