À LA BASE D’AVORD (18), ET DANS LES ALENTOURS, DEUX JOURS D’EXERCICE POUR SIMULER UN ACCIDENT NUCLÉAIRE, LES 4 ET 5 NOVEMBRE

Les 4 et 5 novembre, un exercice nucléaire civilo-militaire sera organisé à la base aérienne 702 d’Avord et ses alentours. Il concernera Avord, Farges-en-Septaine et Savigny-en-Septaine.

La préfecture du Cher, la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises, l’armée de l’air et de l’espace et l’autorité de sûreté nucléaire de la défense participeront conjointement à un scénario d’accident nucléaire sur la base d’Avord.

« L’objectif est de tester l’organisation de crises entre différentes autorités, note le préfet du Cher, Jean-Christophe Bouvier. L’autre spécificité, c’est que cet exercice va traiter d’une matière sensible (le nucléaire, N.D.L.R.), qui est très complexe, qu’elle soit civile ou militaire. »

Présence importante pendant deux jours

Ce type d’exercice, à grande échelle, est obligatoire tous les cinq ans, même si « ce risque radiologique est infime » à la base d’Avord.

Cet entraînement sera aussi l’occasion « d’expliquer aux nouveaux élus, aux associations et à la population résidant à proximité du site l’organisation mise en place » et « d’acquérir les attitudes réflexes », souligne la préfecture, qui informe que la présence de militaires, gendarmes et pompiers sera importante lors de cet exercice. 

Par Jordan Brest (jordan.brest@centrefrance.com)

Photo en titre : Jean-Christophe Bouvier, préfet du Cher et le général Louis Fontant, adjoint territoire national. © Jordan Brest

https://www.leberry.fr/bourges-18000/actualites/a-la-base-d-avord-et-dans-les-alentours-deux-jours-dexercice-pour-simuler-un-accident-nucleaire-les-4-et-5-novembre_13861093/