SARTHE. UNE BANDEROLE AU-DESSUS DE L’A28 CONTRE LE TRANSPORT NUCLÉAIRE

Dimanche 25 octobre, à 18 h, à Saint-Saturnin, des militants ont déployé une banderole contre le transport de combustible nucléaire vers le futur EPR de Flamanville.

Une douzaine de militants ont répondu à l’appel de « Sortir du nucléaire 72 » et se sont retrouvés dimanche 25 octobre, à 18 h, sur le pont enjambant l’A28 à Saint-Saturnin. Ils ont déployé une banderole « Non au transport nucléaire » destinée aux automobilistes.

Ils voulaient ainsi protester contre le premier transport de combustible (de l’uranium enrichi) pour l’EPR de Flamanville qui doit avoir lieu ce lundi 26 octobre. Des rassemblements simultanés étaient prévus devant l’usine Framatome de Romans-sur-Isère qui le fabrique, à Flamanville, et en différents points des trois itinéraires possibles.

Selon l’association et Greenpeace, « deux camions par semaine devraient effectuer ce trajet, alors que l’état du chantier de l’EPR ne justifie absolument pas ce transport qui représente un véritable danger en cas d’accident ». D’abord prévu pour la fin 2011, le démarrage de l’EPR de Flamanville ne devrait pas intervenir avant fin 2023. « Y entreposer du combustible dès maintenant est une aberration. Nos associations appellent à l’arrêt de ces livraisons »

Par Ouest-France, publié le 25/10/2020 à 18h53

Photo en titre : Les militants de Sortir du nucléaire 72 ont étendu une banderole visible des automobilistes circulant sur l’A28. | OUEST-FRANCE

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/le-mans-72000/sarthe-une-banderole-au-dessus-de-l-a28-contre-le-transport-nucleaire-7028881